Publié

silRio-2016: l'équitation pourrait ne pas avoir lieu au Brésil (Condédération locale)

Les épreuves d'équitation des jeux Olympiques de Rio-2016 pourraient ne pas se tenir au Brésil si le ministère de l'Agriculture n'accélère pas les démarches sanitaires pour l'entrée des chevaux étrangers, a mis en garde mercredi le président de la Confédération brésilienne de Hippisme.

"J'ai eu une réunion mardi avec la Fédération internationale. Si le problème n'est pas résolu avant la fin du mois (d'octobre), nous courons le risque de ne pas avoir l'événement au Brésil", a dit le président Luiz Roberto Giugni à la presse lors d'une cérémonie à Sao Paulo.

Après la sensation provoquée par les déclarations de son président, la Confédération brésilienne de hippisme a adressé un communiqué à l'AFP dans lequel elle pointe du doigt des problèmes de coordination avec les autorités sanitaires agricoles.

"Le problème qui existe aujourd'hui concerne le ministère de l'Agriculture qui a besoin de répondre aux exigences de la FEI (Fédération Équestre Internationale) et de la Communauté européenne. Actuellement, il n'y a aucun accord de certificat sanitaire avec l'Europe, les Etats-Unis et le Canada et la FEI lui a donné la fin du mois comme délai final pour résoudre cette question", dit le communiqué.

Sans ces certificats sanitaires, les chevaux étrangers ne seraient pas sûrs de pouvoir entrer au Brésil, a souligné M.Giugni, qui s'est plaint aussi de la "mauvaise" communication avec le ministère.

Interrogé par l'AFP, le Comité organisateur Rio-2016 a déclaré être "optimiste". "Cela va se résoudre car nous n'envisageons pas de plans alternatifs", a-t-il indiqué dans un communiqué.

Le ministère de l'Agriculture ne s'est pas encore prononcé.

Les compétitions d'équitation des JO 2016 devraient avoir lieu dans le Complexe olympique de Deodoro, en banlieue nord de Rio.

C'est là qu'en août s'étaient déroulées les épreuves tests des JO, avec des chevaux brésiliens, entourées de fortes mesures de protection sanitaires. Un cas de cheval décédé de la morve, une maladie hautement contagieuse et mortelle pour les équidés, a en effet identifié à proximité de ce complexe militaire.

Si la Fédération internationale décidait finalement de programmer les épreuves hippiques de Rio-2016 hors du Brésil, ce ne serait pas la première fois qu'elles se déroulent dans un autre pays que celui de la ville hôte.

A Melbourne-1956, les épreuves avaient eu lieu à Stockholm car les autorités australiennes redoutaient que l'arrivée de chevaux étrangers ne contamine son important secteur d'élevage.

rs/cdo/pal/cto

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!