Yémen: Riposte après des tirs contre un navire US

Actualisé

YémenRiposte après des tirs contre un navire US

Le navire de guerre américain USS Mason a été visé au large du Yémen. Washington a bombardé des positions houthies.

1 / 150
Afin de prévenir la propagation de la pandémie, la coalition militaire menée Ryad observera un arrêt des combats dès jeudi. (7 avril 2020)

Afin de prévenir la propagation de la pandémie, la coalition militaire menée Ryad observera un arrêt des combats dès jeudi. (7 avril 2020)

AFP
La coalition menée par l'Arabie saoudite a visé lundi des sites de missiles balistiques et de drones de rebelles houthis à Sanaa. (30 mars 2020)

La coalition menée par l'Arabie saoudite a visé lundi des sites de missiles balistiques et de drones de rebelles houthis à Sanaa. (30 mars 2020)

AFP
La guerre au Yémen a un «impact dévastateur» sur la santé mentale des enfants, selon l'ONG Save the Children. (23 mars 2020)

La guerre au Yémen a un «impact dévastateur» sur la santé mentale des enfants, selon l'ONG Save the Children. (23 mars 2020)

AFP

L'armée américaine a bombardé trois sites radars dans des zones contrôlées par les rebelles Houthis au Yémen. Elle ripostait à des attaques par des missiles contre des bateaux de guerre américains dimanche et mercredi, a indiqué le Pentagone mercredi.

Les frappes, autorisées par le président des Etats-Unis, Barack Obama, représentent la première offensive américaine directe contre des cibles Houthis dans le conflit au Yémen. Le Pentagone a précisé que les sites radar visés avaient été détruits, selon les premiers rapports.

«Ces frappes d'auto-défense limitées ont été menées pour protéger notre personnel, nos bateaux, et notre liberté de navigation dans cet important passage maritime», a dit le porte-parole du Pentagone, Peter Cook.

«Les Etats-Unis répondront à toute menace future envers nos bateaux et notre circulation commerciale de manière adaptée», a-t-il poursuivi.

Pas impunies

Mercredi, l'USS Mason a été pris pour cible par un missile tiré depuis une zone contrôlée par les rebelles Houthis. Le missile s'était abîmé en mer avant d'atteindre sa cible. Dimanche, l'USS Mason et l'USS Ponce avaient déjà été visés par deux missiles, qui là encore se sont perdus en mer avant de les atteindre.

Les Etats-Unis avaient prévenu que ces attaques ne resteraient pas impunies.

Le Yémen est en proie à une guerre civile opposant les rebelles Houthis et les forces de l'ancien président Ali Abdallah Saleh.

Les Etats-Unis ne participent pas aux combats mais appuient la coalition menée par l'Arabie saoudite. Elle-même soutient les forces loyalistes et mène depuis mars 2015 une campagne de bombardements aériens dénoncée pour son caractère meurtrier pour la population civile. Concrètement Washington apporte du renseignement à la coalition arabe et fait du ravitaillement en vol pour les avions qui vont bombarder le Yémen.

Trois millions de déplacés

La guerre au Yémen a déjà fait plus de 6700 morts et a déplacé au moins 3 millions de personnes depuis le début des frappes de la coalition arabe, selon des chiffres de l'ONU.

La violence s'est intensifiée au Yémen depuis l'attaque samedi dernier à Sanaa d'un convoi funéraire et la mort de plus de 140 personnes. Les Houthis ont accusé l'Arabie saoudite d'être à l'origine de cette attaque, ce que Ryad réfute.

(AFP)

Ton opinion