09.10.2020 à 13:22

NeuchâtelRobert Bouvier reçoit une prestigieuse récompense à Paris

Le metteur en scène et directeur du théâtre du Passage à Neuchâtel a été fait officier de l’Ordre des arts et des lettres par le ministère français de la Culture.

Robert Bouvier, directeur du Théâtre du Passage à Neuchâtel, pose ici en l’an 2000. 

Robert Bouvier, directeur du Théâtre du Passage à Neuchâtel, pose ici en l’an 2000.

KEYSTONE

Le comédien et metteur en scène Robert Bouvier, directeur du théâtre du Passage à Neuchâtel, devient officier de l’Ordre des arts et des lettres. Il vient étoffer la liste des Neuchâtelois au rayonnement culturel «remarquable» comme Le Corbusier.

«Un homme de théâtre aime aller à la rencontre d’autres publics, faire que les gens se rencontrent et que les mentalités se croisent», a dit Robert Bouvier sur les ondes de la RTS vendredi. «J’ai pu recevoir beaucoup de la France parce que c’est là que j’ai étudié les Lettres et le Théâtre. C’est là aussi que j’ai fait mes premières expériences professionnelles».

La Ville de Neuchâtel s’est dite honorée par la remise vendredi à Paris de la prestigieuse récompense. «Avec la distinction, dont le prestige rejaillit sur toute la région, le ministère français de la Culture salue le remarquable engagement de Robert Bouvier envers la littérature et l’art de la scène».

Le théâtre du Passage a 20 ans

Les autorités du chef-lieu cantonal mentionnent encore le rayonnement de sa création artistique. Robert Bouvier dirige le théâtre du Passage depuis son inauguration il y a 20 ans. Il est aussi à l’origine en 2003 de la compagnie du Passage, qui a donné plus de 1800 représentations à Paris et au festival d’Avignon

Certaines des créations de la compagnie comme Le Chant du cygne, Doute ou François d’Assise ont fait date, précise le communiqué. Né à Neuchâtel en 1961, Robert Bouvier entretient un lien fort avec la France où il a vécu une vingtaine d’années et joué dans de nombreux spectacles et films.

Sur la RTS, l’artiste évoque Porporino, ce film inspiré d’un livre de Dominique Fernandez qu’il réalise à l’âge de 17 ans. Il avait été présenté au Festival de Soleure grâce à Freddy Buache. Au cinéma, il joue notamment Kevin dans Fourbi d’Alain Tanner (1995).

En 2006, Robert Bouvier avait déjà été nommé chevalier des arts et des lettres, le premier des trois grades de l’ordre prestigieux instauré en 1957.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!