Basketball - Roberto Kovac «assassine» les Lions
Publié

BasketballRoberto Kovac «assassine» les Lions

Pendant trois quart-temps, Genève a parfaitement contrôlé Massagno avant de sombrer (64-76), samedi, sous les tirs d’un ancien de la maison.

par
Jérémy Santallo
(Genève)
Roberto Kovac (à gauche), tente de prendre le ballon à Scott Suggs (à droite)

Roberto Kovac (à gauche), tente de prendre le ballon à Scott Suggs (à droite)

Crédit: Pierre Maillard

Les Lions ne sont décidément pas vernis sur ce début de saison. Privés de leur nouveau meneur américain Hayden Lescault, gravement blessé (genou) avant la large défaite en SuperCup contre Fribourg Olympic, les joueurs du Pommier se sont présentés samedi contre l’outsider Massagno sans Marco Portannese (cheville), auteur de 20 points dans la victoire face au BBC Monthey le week-end dernier. Une tuile de plus pour l’entraîneur Andrej Stimac, qui doit tourner avec 8 joueurs…

Avec leurs absents, certains voyaient Genève prendre un bouillon terrible face à l’armada offensive mise sur pied par Massagno, orphelin de son artificier Dusan Mladjan, a priori blessé. Il n’en a rien été puisque au terme de la première mi-temps, ce sont les locaux qui ont rejoint les vestiaires en tête au tableau d’affichage (36-33). Intenable lors du 1er quart-temps avec 9 points, Scott Suggs a parfaitement lancé sa formation. Avant de voir, lors du 2e quart, son coéquipier Dragan Zekovic faire trois fois la chanson à Marko Mladjan.

Le longiligne joueur tessinois, pas réputé pour ses qualités défensives, a abandonné son équipe en fin de 3e quart-temps, après avoir écopé de sa cinquième faute sur une tentative de dunk de Kuba. En vrai, Massagno a passé 30 minutes à courir après le score, restant dans la rencontre grâce à l’adresse insolente de Isaiah Williams et Vernon Taylor. Et puis Roberto Kovac, l’ex-joueur de Genève pendant 4 ans et honoré avant le match, a enfin trouvé la mire derrière l’arc après quatre échecs d’affilée (55-55)

Le serial tireur de l’équipe de Suisse, muet pendant 24 minutes, a complètement pris feu dans le dernier quart temps, marquant cinq tirs primés pour réduire à néant les trois premiers quart-temps aboutis des Lions de Genève. Alors que le score était de 64-73 pour Massagno et que Kovac aurait pu garder le ballon sous le coude jusqu’au buzzer, il est allé planter une dernière banderille pour le point-average avant d’aller célébrer sous les yeux de son ex-président Imad Fattal. Impitoyable Roberto Kovac.

Le résumé de la rencontre.

Swiss Basketball

Olympic, seul club romand à gagner

Fribourg Olympic est la seule formation romande à avoir quitté les parquets de SB League avec le sourire samedi. Les hommes de Petar Aleksic sont allés battre 56-67 Union Neuchâtel à la Riveraine lors de la 2e journée de championnat. De son côté, Boncourt a dû s’avouer vaincu (91-82) devant Starwings, finaliste malheureux la saison dernière. Finalement, Monthey a été surpris par Swiss Central (86-74) à Lucerne, malgré les 17 points et 6 rebonds de Jalen Hayes.

Votre opinion