Tennis - Roger Federer de retour à Genève!
Publié

TennisRoger Federer de retour à Genève!

Le Gonet Geneva Open l’a fait: Roger Federer viendra s’aligner pour la première fois en Suisse romande pour le compte du circuit ATP du 15 au 22 mai à Genève. Avant de disputer Roland-Garros.

par
Mathieu Aeschmann
Roger Federer va retrouver Genève, un peu moins de deux ans après y avoir organisé la Laver Cup (on le voit ici en démonstration avec le jet d’eau en toile de fond).

Roger Federer va retrouver Genève, un peu moins de deux ans après y avoir organisé la Laver Cup (on le voit ici en démonstration avec le jet d’eau en toile de fond).

AFP

C’est un coup de tonnerre et un coup de maître! Le Gonet Geneva Open a réussi ce dont tous les tournois ATP 250 du monde rêvent sans trop y croire: s’assurer la participation de Roger Federer! Vainqueur à Gstaad en 2004 et à dix reprises dans sa ville de Bâle, «le Maître» va débarquer dans le cadre somptueux du parc des Eaux-Vives avec la possibilité de remporter un douzième titre ATP sur sol suisse. Entre le 15 et le 22 mai, la planète tennis aura donc les yeux rivés sur le central du TC Genève.

«C’est juste exceptionnel; c’est notre plus beau rêve qui se réalise, se félicite Thierry Grin, le directeur du tournoi. Le sport a tellement souffert, il fallait bien que ça reparte un jour. Mais se relancer avec le retour de Roger Federer en Suisse, je trouve que c’est un signal magnifique et une superbe récompense pour tous ceux qui se sont battus pour faire vivre le sport durant cette pandémie.»

«Les étoiles se sont alignées cette année: c’est un cadeau du ciel. Avec la situation du calendrier et sa reprogrammation à lui, notre tournoi tombait de mieux en mieux dans sa volonté de monter en puissance vers ses grands objectifs.»

Thierry Grin, directeur du Gonet Geneva Open

Dans les faits, le Geneva Open a profité cette année d’une double situation exceptionnelle: le retour de blessure de «RF» et le recul de Roland-Garros dans le calendrier. «Il n’y avait pas douze mille possibilités de l’avoir, concède Thierry Grin. Les étoiles se sont alignées cette année: c’est un cadeau du ciel. Avec la situation du calendrier et sa reprogrammation à lui, notre tournoi tombait de mieux en mieux dans sa volonté de monter en puissance vers ses grands objectifs. En plus, Roger Federer possède des liens forts avec Genève, il y a des amis très proches et aussi Marc Rosset avec qui il a pu échanger. L’aspect affectif a joué un rôle déterminant.»

Joli plateau

Dans l’entry list du Gonet Geneva Open, laquelle sortira lundi, Roger Federer côtoie Denis Shapovalov, Fabio Fognini et Benoît Paire, entre autres. Autant dire que le plateau proposé par le tournoi genevois aura fière allure. «C’est une magnifique récompense de voir Roger Federer nous accorder sa confiance, apprécie Gérard Tsobanian, le patron de la société GTP, en charge des tournois de Genève et Madrid. Nous récoltons ici les fruits d’un travail commencé lors de la Laver Cup (en septembre 2019). Pour accueillir de tels joueurs, il faut beaucoup échanger, établir une relation de confiance en leur faisant comprendre à quel point nous les voulons. C’est un grand jour pour notre tournoi.»

Un grand jour. Mais pas autant que le lundi 17 ou le mardi 18 mai, lorsque Roger Federer jouera son premier match officiel sur le central du parc des Eaux-Vives.

Paris oui, Madrid non

Très exactement 17 minutes après l’annonce de son retour à Genève, Roger Federer a aussi confirmé sa participation à Roland-Garros, lui qui avait manqué l’édition 2020 à l’automne dernier. En revanche, le Bâlois a décidé de privilégier les heures d’entraînement et de faire l’impasse sur le tournoi de Madrid (2-9 mai), où il était inscrit.

Votre opinion