Tennis - Roger Federer donne des nouvelles rassurantes
Publié

TennisRoger Federer donne des nouvelles rassurantes

Le Bâlois de 40 ans s’est exprimé publiquement pour la première fois depuis sa troisième opération du genou, il y a un mois. Il assure que son rétablissement se déroule pour le mieux.

par
Sport-Center
Roger Federer est apparu pour la dernière fois en compétition en juillet, à Wimbledon, où il a été éliminé en quarts de finale.

Roger Federer est apparu pour la dernière fois en compétition en juillet, à Wimbledon, où il a été éliminé en quarts de finale.

AFP

Roger Federer va bien, merci pour lui. Il était permis d’en douter tant l’annonce de sa troisième opération au genou droit, il y a un mois, semblait anéantir ses derniers espoirs de revenir au sommet du tennis mondial.

Depuis, le Bâlois qui a fêté ses 40 ans le 8 août s’était terré dans le silence. Lundi, il s’est exprimé dans le cadre d’une réunion avec ses sponsors à Zurich. «Le pire est derrière moi, a-t-il affirmé aux médias nationaux présents sur place. Je me sens très bien. Je récupère bien. La rééducation se passe très bien, sans accroc. Je me sens fort et excité par ce qui arrive.»

Eliminé en quarts de finale de Wimbledon par le Polonais Hubert Hurkacz début juillet, le Bâlois avait achevé la saison sur gazon en ressentant une gêne à son genou droit, celui-là même qui avait déjà nécessité deux opérations et l’avait éloigné du circuit pendant 13 mois.

Suite à son troisième passage sur le billard, le «Maître» ne sait pas encore quand il pourra revenir sur les courts. Mais, comme l’année dernière, il ne bousculera pas les choses: «Bien évidemment, j’aimerais pouvoir revenir sur le terrain aussi vite que possible, mais je dois être patient. C’est du travail sur le long terme. Je dois prendre étape par étape, mais pour l’instant tout va bien, donc je suis très heureux.»

Alors que la Laver Cup démarre vendredi à Boston (et se déroulera jusqu’à dimanche), l’homme aux 20 titres du Grand Chelem suivra de loin la compétition dont il est l’instigateur. «Cela me fait très mal, bien sûr. Cela va être trois jours de tennis très durs à regarder», indique-t-il. En revanche, il se projette déjà sur l’édition 2022 à Londres, signe de sa détermination à poursuivre sa carrière: «C’est l’un de mes objectifs.»

«RF» n’est pas encore prêt à raccrocher et tant mieux.

Votre opinion