Tennis: Roger Federer: «J'ai essayé d'y croire»

Publié

TennisRoger Federer: «J'ai essayé d'y croire»

Encore battu par Rafael Nadal à Roland-Garros, le Bâlois est revenu sur le scénario de cette demi-finale.

par
Jérémy Santallo
Keystone

Roger Federer, êtes-vous frustré de ne pas avoir pu vous exprimer pleinement?

Non, j'accepte les conditions météorologiques. Elles étaient les mêmes pour les deux joueurs, à moins qu'il ait eu moins de vent que moi (rires). Il a vraiment très bien joué et possède d'incroyables aptitudes pour évoluer sur terre battue. On ne dirait pas mais je me suis battu. J'ai essayé d'y croire et de faire tourner le match jusqu'à la fin. Mais plus on avançait dans la rencontre et mieux il semblait se sentir dans le vent. J'ai eu des opportunités, c'est dommage de ne pas avoir gagné ce premier set. Avec ce vent, tout était possible. Mais encore une fois, il était impressionnant à voir sur terre battue. C'est le meilleur sur cette surface et je n'ai pas de problème avec ça.

Qu'avez-vous pensé de votre rencontre dans l'ensemble?

Dans le premier set, on a vraiment dû s'adapter aux conditions. Il y avait un vent incroyable. Vous en êtes à un point où vous êtes juste content de réussir des frappes et de ne pas avoir l'air ridicule. C'était vraiment compliqué, surtout pour une affiche comme ça. Donc à ce moment-là, tu essaies de voir ce que tu peux faire ou pas. Jouer plus à plat, mettre plus de lift, garder la balle dans le court. On savait que tout pouvait se passer. Une rafale de vent et tu te retrouves à 30 partout en ayant l'impression de ne plus rien contrôler. Cela a été l'histoire de cette première manche.

Dans le deuxième set, vous avez perdu votre service immédiatement après avoir ravi celui de Nadal. C'est le tournant du match?

C'est probablement mon plus gros regret, de me faire breaker avec le vent dans mon dos. Si j'avais pu éviter celui-là, peut-être que le deuxième set aurait pu tourner différemment. Mais tenir son service avec le vent et la qualité des retours de Rafa, c'est très difficile, vous savez. Il n'en a quasi pas raté. Et quand il est dans l'échange, il met énormément de lift sur son coup droit et contrôle bien sur son côté revers. C'est vraiment difficile de trouver des failles, surtout avec ce vent. Il a été meilleur, aucun doute là-dessus. Si j'ai eu des petites occasions, elles n'étaient pas assez grandes pour l'emporter.

Rafael Nadal a-t-il fait quelque chose de particulier qui vous a empêché de revenir dans ce match?

Oui, ce qu'il fait à tout le monde sur terre battue. Sa manière de jouer sur cette surface, sa façon de défendre le court. Il n'y a absolument personne qui joue comme lui. Je ne sais même pas où je pourrais trouver un partenaire d'entraînement qui se rapprocherait de son style (rires). C'est juste incroyable comment il arrive à jouer profond et rebondir sur sa ligne de fond. Mais dans mon esprit, je me disais "il y a du vent, tout peut arriver". Surtout que je n'avais pas mal joué dans les deux premiers sets. J'ai essayé de rester positif mais le début de la troisième manche m'a fait mal et cela a donné le ton jusqu'à la fin.

Ton opinion