Tennis – Roger Federer: «J’estime mon retour pour l’été»
Publié

TennisRoger Federer: «J’estime mon retour pour l’été»

Le Bâlois nous a clarifié sa situation: son ménisque suturé a besoin de temps, mais il espère «rejouer des gros matches».

par
Mathieu Aeschmann
Roger Federer serait «extrêmement surpris de pouvoir jouer Wimbledon».

Roger Federer serait «extrêmement surpris de pouvoir jouer Wimbledon».

Getty Images via AFP

Roger Federer a posé ses béquilles, augmenté les séances de rééducation et, puisque son premier «grand check-up avec les médecins» s’est révélé très encourageant, il a décidé de donner le cap de ses prochains mois. «Je pourrai recommencer à courir tranquillement en janvier et reprendre des séances sur le court avec des appuis complexes en mars ou avril, nous a-t-il expliqué. Aujourd’hui, j’estime donc mon retour à la compétition à l’été 2022.»

«Je serais extrêmement surpris de pouvoir jouer Wimbledon.»

Roger Federer

L’été, c’est loin pour un champion de 40 ans et ses millions d’admirateurs. D’autant plus que «RF» ne s’en cache pas: il serait «extrêmement surpris de pouvoir jouer Wimbledon». Comment dès lors expliquer une indisponibilité qui s’élèverait à un an? «Cet été, il a été décidé de suturer la lésion à mon ménisque, ce qui implique un certain temps d’immobilisation. Les médecins en ont donc profité pour traiter aussi mon cartilage. La combinaison de ces deux interventions impose de la patience et de la prudence.»

Dire au revoir sur un court

Un lent processus qui n’a en rien entamé l’optimisme et la motivation de l’homme aux 20 titres du Grand Chelem. «Mon ambition, c’est de voir une dernière fois ce dont je suis capable. J’aimerais aussi pouvoir dire au revoir à ma manière et sur un court de tennis. C’est pour ça que je me donne à fond dans ma rééducation. Après soyons clairs, ma vie ne va pas s’écrouler si je ne rejoue plus une finale de Grand Chelem. Mais ce serait le rêve ultime d’y retourner. Et en fait, j’y crois encore. Je crois à ce genre de miracles.»

Votre opinion