Publié

TennisRoger Federer: «Les JO, mon plus grand objectif»

Dans une discussion vidéo ce week-end, le Bâlois a parlé de son semi-confinement en Suisse, de l’attrait familial pour le Japon et de la saison à venir. Dans son viseur surtout, les Jeux Olympiques.

par
JSA
Roger Federer en visite chez Lindt, à Kilchberg, près de Zurich, le 10 septembre dernier.

Roger Federer en visite chez Lindt, à Kilchberg, près de Zurich, le 10 septembre dernier.

AFP

Après 22 ans sur la route du circuit ATP, Roger Federer a, en raison des blessures (ndlr: double opération du genou) et de la pandémie de coronavirus, passé plusieurs mois dans un même endroit pour la première fois depuis bien longtemps. Et ainsi profité au maximum des siens pour recharger les batteries avant la dernière ligne droite de sa carrière. «J’ai été plutôt bien occupé pendant le semi-confinement en Suisse, entre les activités avec la famille, ma réhabilitation, et la reprise des entraînements, a expliqué le Bâlois lors d’un échange vidéo pour une plateforme japonaise durant le week-end. Mais c’était merveilleux d’être à la maison et de profiter de la famille.»

Sevré de compétition depuis plusieurs mois, le Suisse, 39 ans au compteur depuis cet été, va attaquer 2021 avec une faim de loup. Et, s’il se prépare actuellement pour l’Open d’Australie, l’homme aux 20 Grands Chelems a surtout coché les Jeux Olympiques dans son calendrier, pour la saison à venir. Et plutôt deux fois qu’une. «Mon aspiration majeure est d’être là pour les JO, c’est mon plus grand objectif, a lâché d’emblée Roger Federer, interrogé par Kei Nishikori, lui aussi sponsorisé par Uniqlo. Peut-être qu’égoïstement, je peux dire que ce n’était pas une mauvaise chose pour moi que les Jeux soient déplacés, avec les problèmes que j’ai eu la saison dernière (…) Mais oui, c’est clairement l’un de mes grands objectifs. J’espère vraiment que je vais pouvoir revenir à Tokyo et au Japon pour cet événement (…)»

Roger Federer connaît bien la région pour l’avoir visitée en famille l’année dernière. Et il risque d’y revenir de plus en plus souvent dans le cadre de son partenariat avec Uniqlo. Cela tombe bien, toute sa tribu s’y plaît beaucoup. «Mirka aime le pays et la culture, moi aussi, et mes enfants parlent encore tellement du Japon, je suis vraiment étonné de voir à quel point cette expérience a laissé un souvenir positif chez eux.»

«Avec Roger, on n'a pas encore parlé des Jeux Olympiques»

Stan Wawrinka, lors du Masters 1000 de Paris-Bercy

Si les Jeux peuvent avoir lieu cet été, le «Maître» tentera d’y conquérir le seul grand titre qui lui a échappé jusqu’ici: l’or en simple. Reste à savoir aussi s’il s’alignera en double avec Stan Wawrinka, comme lors de leur sacre à Pékin en 2008. «Avec Roger, on n'a pas encore parlé des Jeux Olympiques, avait expliqué le Vaudois lors du Masters 1000 de Paris-Bercy, il y a quelques semaines. C'est très loin, non seulement si on prend en compte le programme tennistique mais aussi avec tout ce qui se passe dans le monde à l’heure actuelle. Il est très difficile de se projeter, de parler de ce qui va se passer dans neuf mois. Car on ne sait pas où on en sera à ce moment-là.»

Interrogée fin novembre par notre confrère Simon Häring, Belinda Bencic s’était montrée un poil plus bavarde sur une éventuelle association avec son aîné. «Je suis prête, maintenant c’est à Roger (rires). Plus sérieusement, rien n’est encore décidé, tout est encore très loin. Mais en plus des tournois du Grand Chelem, les Jeux Olympiques sont l’un de mes grands objectifs – en simple et peut-être aussi en mixte. Si nous restons tous les deux en bonne santé, j’aimerais concourir avec Roger.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
18 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

jcti

08.12.2020 à 10:47

Question de prestige pour Federer (il lui manque une médaille d'or aux JO) mais pour ce qui est d'engranger les mêmes sommes que lors des tournois du grand chelem, tintin ! Je n'ai pas encore digéré sa défection de la Coupe Davis où il y avait, là aussi, peu d'espèces sonnantes et trébuchantes à gagner. Il n'empêche qu'il reste un grand champion malheureusement sur le déclin mais on ne peut pas être et avoir été.

rogerlhumanitaire

08.12.2020 à 10:43

Je veux du pognon je veux du pognon je veux du pognon. J'oubliais; grâce à sa fondation une école en Afrique du Sud a pu distribuer gommes et crayons à ses élèves.

Implacable

08.12.2020 à 10:03

Mon pauvre Rogé....................le temps passe, on n'entendra bientôt plus parler de toi...............tant mieux