Publié

TennisRoger Federer réalise un rêve en affrontant Laver

Roger Federer a réalisé l'un de ses derniers rêves mercredi soir à Melbourne: échanger des balles avec Rod Laver, le dernier joueur à avoir réussi le Grand Chelem.

1 / 4
Reuters
Reuters
AFP

Le légendaire champion australien, aujourd'hui âgé de 75 ans, était l'un des invités d'honneur de la soirée organisée à la... Rod Laver Arena par Roger Federer pour marquer les dix ans de sa Fondation. Présent aux côtés de trois autres héros du tennis australien (Tony Roche, Pat Rafter et Lleyton Hewitt), Rod Laver a «échauffé» celui que l'on doit considérer comme son héritier avant que le Bâlois ne croise le fer contre Jo-Wilfried Tsonga.

«Je savais que Rod Laver allait jouer avec moi. Il s'était préparé mardi déjà en tapant avec Rafter et Hewitt, explique Roger Federer. J'étais nerveux. Face à une telle légende, la moindre des choses est de frapper la balle proprement». Le Bâlois a tenu à rappeler le rôle de pionnier tenu par Rod Laver et les autres grands champions australiens. «Ils nous ont ouvert la voie. A leur époque, ils ont tout sacrifié pour le tennis. Voyager en bateau pendant des semaines pour se rendre en Europe y disputer des tournois pour presque rien. C'est grâce à eux que le tennis a pu se développer».

Cette exhibition, remportée par Roger Federer sur le score de 6-7 (5/7) 6-3 7-5, a rappelé une évidence. Le Bâlois est bien une véritable icône en Australie. Sur son seul nom, il est en effet parvenu à remplir la Rod Laver Arena. On a joué à guichets fermés, à cinq jours des trois coups de l'Open d'Australie. Jamais avant ces derniers mois, il n'avait suscité une telle dévotion. On se souvient de la douce folie qui s'était emparée de Gstaad l'été dernier lors de l'annonce de son retour. On n'a pas oublié non plus la «standing ovation» qui lui avait été adressée à Bâle après la finale perdue contre Juan Martin Del Potro. A Melbourne aussi, le public le considère comme l'un des siens, comme «son» joueur presque.

«Voir un stade plein fut l'autre belle surprise de la soirée, lâche-t-il. J'ai compris ce soir combien le public australien était sensible à ma fondation». Selon une première estimation, cette soirée a rapporté plus de 800 000 francs à la Fondation Roger Federer.

(SI)

Ton opinion