Publié

CyclismeRoglic montre les muscles dans l’Ain

L’une des dernières répétitions générales avant le Tour de France a rendu son verdict: Primoz Roglic est très fort. Il s’est imposé sur le Tour de l’Ain, devant Egan Bernal.

par
Sport-Center
Samedi déjà, le Slovène avait fait place nette.

Samedi déjà, le Slovène avait fait place nette.

keystone-sda.ch

Les courses d’avant-Grande Boucle, coronavirus oblige, ne sont pas nombreuses. Du coup, tous les prétendants au maillot jaune à Paris ont pris le modeste Tour de l’Ain au sérieux, afin de se mesurer quasiment à ce qui se fait de mieux au niveau des leaders de courses à étapes. L’arrivée au sommet, dimanche, au Grand Colombier, était scrutée comme rarement.

Les spectateurs qui ont fait le déplacement sur ce sommet du Jura situé à une soixantaine de kilomètres de Genève et qui recevra l’arrivée du Tour le 13 septembre prochain, n’ont pas été déçus. Ils ont vu Primoz Roglic l’emporter à 1534 mètres d’altitude, à la suite d’une démonstration de force de sa part et de son équipe Jumbo Visma.

Le Slovène a devancé un plateau de rêve: Egan Bernal (Col) de 4’’, Nairo Quintana (Col) de 6’’, Guillaume Martin (Fra) de 8’’ et Richie Porte (Aus) de 15’’. Au général, Roglic a devancé Bernal de 18’’ et Quintana de 28’’.

Chris Froome (GB) et Tom Dumoulin (PB) ont joué les rôles de simples équipiers dans la dernière montée. Pas mal comme porteurs d’eau, pour des coureurs qui ont gagné, respectivement, quatre Tours de France et un Tour d’Italie...

Votre opinion

0 commentaires