Publié

TennisRoland-Garros - Serena et Federer déroulent (PAPIER GENERAL,ACTUALISATION)

Par Jacques KLOPP PARIS, 26 mai 2013 (AFP) - Serena Williams et Roger Federer ont connu des débuts tranquilles à Roland-Garros dimanche en se hissant sans trembler au deuxième tour sous la grisaille parisienne.

Eliminée par la Française Virginie Razzano au premier tour l'année dernière, Serena Williams a cette fois surclassé la Géorgienne Anna Tatishvili 6-0, 6-1 en 51 minutes pour améliorer son record personnel avec une 25e victoire consécutive. "J'étais nerveuse comme toujours avant un premier tour du Grand Chelem mais moins que d'habitude. J'étais plutôt sereine", a commenté la championne après s'être adressée en français sur le court au public du Central, un geste qu'elle avait déjà prévue en 2012 "mais ça ne s'était pas passé comme prévu". Depuis sa défaite face à Razzano, la première de sa carrière à ce stade de la compétition, la N.1 mondiale n'a connu plus que trois échecs en 71 matches. C'est dire la tâche qui attend la jeune Française Caroline Garcia, 113e mondiale, au deuxième tour. Pour se donner du courage, elle pourra s'inspirer de sa partie au même stade de la compétition il y a deux ans lorsqu'elle avait sérieusement inquiété Maria Sharapova, au point de mener 6-3, 4-1. "Serena est une légende vivante. Mais je vais donner mon max, on ne sait jamais ce qui peut se passer", a dit Garcia. Une légende, Venus, la soeur de Serena, en est une aussi. Mais elle n'a plus le niveau d'antan. Elle s'est inclinée en trois sets 7-6 (7/5), 6-7 (4/7), 6-4, face à la Polonaise Urszula Radwanska. C'est seulement la cinquième fois que Venus tombe dès le premier tour dans un Grand Chelem. Federer, tête de série N.2, s'est également qualifié sans soucis en battant le jeune Espagnol Pablo Carreno-Busta en trois sets 6-2, 6-2, 6-3. Participant à son 54e tournoi du Grand Chelem, à deux longueurs du record de Wayne Ferreira, Federer n'a laissé aucune chance au 166e mondial, vainqueur de sept tournois Futures, la 3e division de l'ATP, cette année. Federer "clairement satisfait" "Il a beaucoup gagné cette année et je savais que je devais être agressif et garder un bon niveau pour ne pas tomber dans le piège. Je suis clairement très satisfait", a estimé Federer qui participe à son 54e tournoi du Grand Chelem de suite, à deux longueurs du record de Wayne Ferreira. En attendant d'enchaîner face à un autre qualifié, l'Indien Somdev Devvarman, le Suisse Federer a remporté ainsi son 55e succès à Roland-Garros. Même s'il ne fait pas le poids en termes de titres, c'est toujours trois de plus que Rafael Nadal et seulement trois de moins que Guillermo Vilas et Nicola Pietrangeli. Sur les autres courts, le Français Gilles Simon a remonté pour la première fois de sa carrière deux sets de retard face à Lleyton Hewitt. N'arrivant "à rien faire", le N.3 français a rapidement été mené 6-3, 6-1 par l'ancien N.1 mondial, 85e aujourd'hui et lesté d'une bedaine assez étonnante. Bon à l'entame, Hewitt a ensuite semblé payer ce bagage supplémentaire pour perdre nettement les deux sets suivants et se retrouver largué 5-0 dans la cinquième manche par un Simon enfin dans le rythme. Mais si Hewitt est mois affûté qu'avant, il est toujours aussi combatif et a alors empoché cinq jeux à la file avant de s'éteindre de nouveau (3-6, 1-6, 6-4, 6-1, 7-5) pour offrir à Simon son premier morceau de bravoure. "Au moins c'est fait", a commenté le Français qui, fête des mères oblige, est allé remettre un superbe bouquet de fleurs, offert par l'organisation, à sa maman Mireille, installée, l'oeil ému et humide, en tribunes. jk-cyb/alh

(AFP)

Votre opinion