Hockey sur glace: Romain Loeffel: «Ça va motiver les gens à venir au frais»
Publié

Hockey sur glaceRomain Loeffel: «Ça va motiver les gens à venir au frais»

«Le Matin» a lancé un coup de fil au défenseur du GSHC, à la veille de la reprise contre Lausanne (ce soir, 19h45 aux Vernets). Alors Romain Loeffel, impatient?

par
Frédéric Lovis
Romain Loeffel: «Le nouveau coach a mis un système en place, tout le monde a envie de voir ce que cela donne en match officiel.»

Romain Loeffel: «Le nouveau coach a mis un système en place, tout le monde a envie de voir ce que cela donne en match officiel.»

Eric Lafargue

- Romain Loeffel, à quel point vous réjouissez-vous de voir la saison 2017-18 commencer?

«Je me réjouis énormément. A Genève, cette impatience est très présente. Le nouveau coach a mis un système en place, tout le monde a envie de voir ce que cela donne en match officiel.»

- Pourquoi le public genevois doit-il aussi se réjouir à l’idée de venir assister à ce derby contre Lausanne?

«A cause de notre nouvelle manière de jouer, justement. Je pense que nous proposerons un hockey plus plaisant à voir, même si je ne veux surtout pas jeter la pierre sur ce qui a été fait jusqu’à présent à Genève. Et puis, il y aura des nouveaux joueurs à découvrir, comme Tömmernes, Richard, Hasani ou Holdener. Ils sont tous capables d’apporter quelque chose de positif à l’équipe.»

- Si vous aviez pu choisir votre premier adversaire de la saison, vous auriez pris Lausanne?

«Le calendrier nous propose deux derbies d’emblée, contre Lausanne puis FR Gottéron. Nous serons tout de suite dans le vif du sujet. La venue de Lausanne est une bonne chose. Elle attirera beaucoup de monde à la patinoire. Vu qu’il fait encore chaud, ça va motiver les gens à venir au frais. En terme de spectacle, tout le monde peut s’attendre à une belle entame de championnat.»

- Ça vous fera bizarre de ne pas avoir le souffle de Chris McSorley dans la nuque?

«Cette question, posez-là plutôt à Jonathan Mercier ou Daniel Vukovic, qui n’ont connu que lui. Moi, je n’ai pas à me plaindre de lui vu que j’ai plutôt eu du succès depuis mon arrivée aux Vernets.»

- Que pensez-vous de cette profondeur de banc retrouvée au GSHC, en défense surtout?

«Personne ne vous dira qu’il est content de devoir moins jouer durant un match. Après, ça pourrait quand même être bénéfique au printemps prochain de ne pas devoir commencer à jouer en septembre déjà avec cinq ou six défenseurs.»

- Contrairement aux Lausannois, qui ne connaissent pas le GE Servette version Woodcroft, vous savez à quoi vous attendre face au LHC de Dan Ratushny. Est-ce un avantage?

«Je ne pense pas. Ils ont engagé de nouveaux joueurs. Ils apporteront une nouvelle dynamique. Et leur coach trouvera un nouveau moyen pour nous causer des misères, donc…»

- Une chose est sûre, vous verrez débouler du Lausannois à très haute vitesse dans votre zone de défense.

«Exactement, on peut s’attendre à ça.»

- Au café du commerce, on parle beaucoup de l’absence de Robert Mayer devant le but genevois. Est-ce aussi un thème de discussion dans le vestiaire?

«Non. Le plus important, c’est que Robert Mayer se sente bien à présent. Et puis, avec Christophe «Bobby» Bays et Gauthier Descloux, nous avons deux très bons gardiens. Ils ont prouvé leur valeur durant la préparation.»

John Gobbi (Lausanne HC): «Au moins, on sera tout de suite dans le bain»

Votre opinion