Football: Ronaldo: ses propos n'ont pas plu au vestiaire

Publié

FootballRonaldo: ses propos n'ont pas plu au vestiaire

La crise couve-t-elle à l'interne au Real Madrid? Toujours est-il que le Portugais est montré du doigt pour son manque d'implication à l'entraînement.

par
R.Ty
Cristiano Ronaldo en garderait sous le pied à l'entraînement.

Cristiano Ronaldo en garderait sous le pied à l'entraînement.

AFP

La crise couve-t-elle au Real Madrid? En tous les cas, la défaite de samedi face à l'Atlético (0-1), puis les propos guère complaisants de Cristiano Ronaldo à l'égard de ses coéquipiers - «Si tous les joueurs étaient à mon niveau, on serait peut-être premiers» -, n'ont pas aidé à amener de la sérénité dans le vestiaire.

Et si «CR7» s'est permis cette pique à l'adresse de ses coéquipiers, ceux-ci ne sont pas en reste. Comme le révèle le site espagnole Sport You, certains joueurs du Real reprocheraient au triple Ballon d'Or son manque d'implication à l'entraînement.

Normalement, le Portugais se donne à 100%: premier arrivé, dernier parti! Mais ces temps, il semble en garder sous la semelle. Une source anonyme au sein du vestiaire le confirme: «Cristiano ne bouge plus à l'entraînement ces temps. Son changement d'attitude est radical.»

Après ses propos de samedi, Ronaldo avait essayé de rectifier le tir: «Mes déclarations de fin de match ont été mal interprétées. Je n'ai pas dit que j'étais meilleur que les autres. Je parlais du côté physique et des blessures. Je respecte totalement mes coéquipiers et je n'ai jamais voulu les offenser. Je ne me crois pas meilleur que les autres.»

Deux clans dans le vestiaire

Mais certains de ses coéquipiers semblent toujours lui en vouloir: «On va laver ton linge sale en public», l'auraient prévenu certains cadres de l'équipe, cités par Diario Gol.

Jesé Rodriguez, pourtant fan de Ronaldo, s'est senti blessé par les déclarations de ce dernier. Pour Lucas Vazquez, «il aurait dû mieux choisir ses mots». Luka Modric et Toni Kroos n'ont pas non plus digéré cette fracassante sortie médiatique.

Mateo Kovacic, quant à lui, ne s'est pas laissé faire. «Tu ne connais même pas mon nom», aurait lâché l'ancien milieu de l'Inter Milan à Ronaldo. Devant la presse, «CR7» l'a effectivement appelé «Kovacevic» et non Kovacic.

Toujours selon Diario Gol, il existe deux clans dans le vestiaire madrilène: ceux qui apprécient Cristiano Ronaldo et ceux qui en ont marre de son ego surdimensionné.

Ton opinion