Agression sexuelle: Rose McGowan nomme un réalisateur qui aurait profité d’elle

Publié

Agression sexuelleRose McGowan nomme un réalisateur qui aurait profité d’elle

Dans une interview pour «Variety», l’actrice accuse un cinéaste d’avoir agi de manière inappropriée avec elle, quand elle avait 15 ans.

Rose McGowan a choisi de rendre publiques des accusations d’agression sexuelle contre le cinéaste Alexander Payne, déclarant à Variety «qu’il était temps».

L’actrice, qui est l’une des stars responsables de la chute du poids lourd hollywoodien Harvey Weinstein, a exigé des excuses d’Alexander Payne dans une série de tweets lundi 17 août, affirmant qu’il avait agi de manière inappropriée avec elle, quand elle avait 15 ans. «Vous m’avez fait m’asseoir et m’avez montré un film porno soft-core que vous avez réalisé pour Showtime sous un pseudonyme, a-t-elle écrit. Je me souviens encore de votre appartement à Silverlake. Vous êtes très bien doté. Vous m’avez laissée au coin d’une rue après ça. Je veux juste une reconnaissance et des excuses. Je ne veux pas détruire.»

«Prédation sexuelle»

Les représentants du réalisateur de «Sideways» n’ont pas encore répondu. Mais, entre-temps, l’ancienne star de «Charmed» s’est entretenue avec «Variety» sur WhatsApp et a développé ses tweets.

«Je me sens très mal pour moi-même quand j’avais 15 ans, a-t-elle déclaré. J’avais auditionné pour lui. Il m’a ramené chez lui par la suite. J’ai arrêté la comédie après ça et j’ai été découverte… six ans plus tard. Ce n’est qu’après que les histoires de HW (Harvey Weinstein) ont été rendues publiques que j’ai redécouvert cette douleur. Ça faisait des années que je considérais ça comme une rencontre sexuelle, sans comprendre ce que c’était vraiment. C’était une situation de prédation sexuelle. La première fois qu’on m’a montré un porno hétéro.»

«Je suis plus triste que fâchée»

Rose McGowan avait déjà évoqué un incident qui lui était arrivé quand elle avait 15 ans, mais jusqu’à lundi, elle n’avait jamais cité de nom, qualifiant simplement l’homme impliqué de «très célèbre» dans une interview en 2018 avec Ronan Farrow. Lorsqu’on lui a demandé pourquoi elle avait attendu pour nommer l’auteur présumé de son agression, elle a répondu: «Il était temps.»

Suite à son interview, Rose McGowan a répondu sur Instagram à des rapports suggérant qu’elle et Alexander Payne étaient autrefois amis, affirmant qu’ils n’étaient rien d’autre que des «connaissances d’Hollywood». Elle a également donné plus de détails sur sa rencontre avec le réalisateur, cette fois sans le nommer, en expliquant: «Je me sens mal d’avoir lancé une bombe dans la vie et la carrière de quelqu’un, mais je suppose que c’est du conditionnement social. Je suis plus triste que fâchée. Triste pour moi à 15 ans. Triste pour moi en tant qu’adulte qui pensait toujours que c’était un choix que j’avais fait. La prédation sexuelle, ça existe.»

(Cover Media / LeMatin.ch)

Ton opinion

0 commentaires