Actualisé 14.07.2017 à 07:02

DrinksRosés de l’été

Le top 5 des rosés d'Axel votre Sommelier... et ça rime.

par
Josiane & Josette
Il existe des rosés de très belle facture qui se boivent comme du petit lait.

Il existe des rosés de très belle facture qui se boivent comme du petit lait.

dr

Et hop! Magie ! Changement de couleur dans les verres, transformation des breuvages, apparition de teintes rosées, saumonées, allant du nude au corail (quoiqu'il serait presque préférable de l'éviter celui-là), le rouge infuse dans le blanc. Tout de suite il y a l'appréhension du mal de crâne, du lendemain difficile, du barbecue qu'on regrette. Mais ne laissez pas ces quelques clichés (parfois fondés... on vous a dit d'éviter le corail) gâcher votre plaisir car il existe des rosés de très belle facture qui se boivent comme du petit lait (Impossible de bien saisir cette expression, parce que franchement, personne n'a envie de se taper une rasade de petit lait. Bref.) et ne se transforment pas en horribles coups de massue dès le soleil levé. Nous avons dégusté avec Axel notre/votre Sommelier une sélection qui se laisse avaler.

Vous n'avez pas soif, là?

Le plus gourmand pour commencer, bonbon de l'été en provenance directe du Gard, plein de fruits et de saveurs, ce Montfrin la Tour se laisse déguster par les plus réfractaires... Méfiez-vous!

Avis aux nostalgiques de Pagnol et des accents du Sud, Pomponette est de retour. Et nous ne déplorons pas que ce soit dans un verre! Sur les coteaux d'Aix-en-Provence, Karina et Guillaume Lefèvre produisent au Domaine de Sulauze des vins qui ont du caractère et le verbe qui chante.

Nous restons en Provence avec ce rosé du Domaine de Belambrée qui n'a d'éphémère que l'appellation puisqu'il reste délicieusement en bouche, à l'apéritif ou devant une belle assiette estivale.

Dans le Larzac il n'y a pas que des chèvres et de vieux hippies sur le retour. Il y a aussi de jeunes et fringants vignerons sincères qui font tout pour mettre du pastel dans nos verres avec leurs délicieuses Fontanilles. Merci Le Clos Rivieral!

Et pour finir, le préféré d'Axel, le plus nude de tous, Les Vignes Métissées roussillonnaises du Roc des Anges pour le plus grand plaisir des apéros d'été, dans une bouteille qui ne laisse rien présager de ce breuvage presque blanc, riche en acidité avec une pointe de fruit en fin de bouche pour faire chanter les papilles... et les convives.

Et que dire de plus ? Santé, peut-être ? Et puis buvez sans modération mais en vous tenant bien quand même. Et en vous faisant reconduire ensuite. Parce que prudence est mère de toutes les vertus, après avoir son petit rosé bien frais goulûment bu. Proverbe provençal.

ENJOY THE SUMMER!

C'est pratique

Retrouvez tous les vins d'Axel sur son site et ses dégustations sur Facebook.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!