Publié

FootballRoussey: «Certains resteront sur le carreau»

Avant de mettre plus tard le cap sur Chypre, Sion achève ce lundi son ministage de Crans-Montana. L'occasion pour Laurent Roussey d'évoquer quelques thèmes chauds.

par
Nicolas Jacquier
Keystone

Après avoir participé samedi à la Barlouka's Race à Veysonnaz (en moins de 57 minutes, Michael Perrier a signé le meilleur «chrono» des footballeurs en raquettes), les joueurs du FC Sion terminent ce lundi un long week-end passé sur les hauteurs de Crans-Montana.

Logés dans leur traditionnel repère de la Prairie, ils ont entrepris un premier travail de fond physique tout en privilégiant aussi les relations humaines au sein d'un groupe condamné à restaurer, ou plutôt à voir émerger, un autre état d'esprit afin de fédérer un «nouvel élan».

L'état d'esprit, c'est justement, ce à quoi veut s'attacher Laurent Roussey. «Il est évident que ce groupe doit désormais afficher un autre investissement, résume le coach de Tourbillon. Ce n'est pas au niveau de la qualité individuelle des joueurs que j'attends le plus grand changement. C'est au niveau de leur comportement en tant qu'hommes, et non de footballeurs. Car sans cohésion humaine, il ne peut y avoir de résultats.»

Sur le fait de gérer un contingent pléthorique, riche de… 34 joueurs: «C'est clair que c'est beaucoup. Pour travailler sur la qualité, il y aura des choix à faire. Certains resteront sur le carreau. Le but est de partir avec un groupe de 26 joueurs à Chypre, c'est à dire le groupe qui commencera le nouveau championnat qui nous attend.»

Sur le défi européen des joueurs, prêts à lâcher un mois de salaire si l'objectif n'était pas atteint en fin de saison: «En signant ce document, les joueurs ont effectué un acte de fort. Une signature, c'est bien. Il faudra maintenant des actes, ce qui implique un changement de mentalités. En termes d'ambitions, notre objectif est de démontrer que ce qui paraît impossible aux yeux de beaucoup peut devenir possible.»

Sur les joueurs actuellement blessés:«Basha souffre des séquelles d'une fissure au niveau d'une vertèbre. Il devrait être infiltré. J'espère récupérer Basha (kyste au ménisque) dans deux semaines alors que Vanczak (cheville)devrait être opérationnel d'ici à la reprise.»

Sur le recrutement espéré d'un No 8 taille patron: «C'est ma priorité et celle du président. On est conscient toutefois que ce profil de joueur, qui se comporte aussi en leader, est le plus dur à trouver, sachant aussi que c'est ce qui coûte le plus cher sur le marché. On sait aussi que les bonnes affaires se font toujours à la fin du mercato…»

Ton opinion