Humeur: Rouvrons tout et advienne que pourra!
Publié

HumeurRouvrons tout et advienne que pourra!

La tentation est grande. Et, qui sait, peut-être que cela fera enfin baisser la courbe des contaminations en Suisse?

par
Eric Felley
Attention, se serrer la main reste un geste interdit, pour l’instant.

Attention, se serrer la main reste un geste interdit, pour l’instant.

Getty Images/iStockphoto


97 à 90 et 6 abstentions: tel est le résultat du vote du Conseil national, ce mercredi. Ce n’est pas un plébiscite, loin de là. Cela illustre les positions très partagées à Berne sur la question de céder ou non à l’impatience, dans la lutte contre l’épidémie. Mais il s’agit tout de même d’une majorité des représentants du peuple et, en bonne démocratie, il faut la respecter. Alors, osons le pari que fait la droite de décréter la fin de l’épidémie.

À partir du 22 mars, saluons le printemps revenu en ouvrant tout. Bien entendu, tout le monde devra respecter scrupuleusement les mesures sanitaires, les contraintes d’espace, de distance, de masque et de tests. Pas question de se mélanger de bon cœur sur les terrasses et dans les bars. Les embrassades et les poignées de main restent prohibées. Il faut que chacun soit responsable de son comportement exemplaire.

Le temps passe vite et, après quelques semaines, on verra bien qui a raison. Le plus spectaculaire serait que, malgré ces ouvertures, l’épidémie se mette à régresser. Voire à disparaître, lentement mais sûrement, durant les mois d’avril et mai. Miracle, c’était donc les restrictions qui nous empêchaient de sortir de cette interminable deuxième vague... Au mois de juin, elle ne serait plus qu’un mauvais souvenir. Nous remercierons alors l’UDC, le PLR et certains centristes d’avoir pris la bonne décision au bon moment.

Si ce n’est pas le cas et que la courbe repart dans l’autre sens, il faudra évidemment trouver des responsables. Les citoyens n’ont pas été raisonnables, c’est clair, ils ont bu, dansé et chanté… Mais comment leur en vouloir après tant de privations? Le peuple est roi. Et sa liberté n’a pas de prix. Les regards se tourneront alors, une nouvelle fois, vers le Conseil fédéral, pour avoir cédé aux sirènes du laxisme.

Votre opinion

324 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

questionnement

05.03.2021, 01:03

Je pense que l'on ne peut pas empêcher indéfiniment des gens simplement de travailler...Je regrette que la Suisse soit divisée sur le clivage droite gauche sur cette question. Je ne suis ni de droite ni de gauche. Je constate que des aides soi-disant qui devaient arriver n'arrivent pas. Alors qu'on laisse les gens travailler (je parle des restaurateurs etc.)! Pour le vaccin, on se précipite comme si c'était la panacée. Je rappelle qu' avec les vaccins actuels rien ne prouve que ces vaccins empêchent quelqu'un qui est vacciné d'être contagieux s'il attrape le covid. Ces vaccins n'empêchent pas la circulation du virus, jusqu'à preuve du contraire. Plus que jamais la vaccination ne doit pas être obligatoire, et doit être réservée aux gens âgés et/ou fragiles (avec leur consentement). Pour le reste des gens c'est inutile, ils ne risquent pas sauf rares exceptions, d'engorger les hôpitaux. Donc le Pass sanitaire est inutile (et liberticide). La majorité des gens est contre je pense.

Simplement vivre et vivre simplement

04.03.2021, 11:26

Il meurt lentement celui qui devient esclave de l’habitude, refaisant tout les jours les mêmes chemins, celui qui ne change jamais de repère, ne risque jamais de changer la couleur de ses vêtements ou qui ne parle jamais à un inconnu, celui qui évite la passion, celui qui ne change pas de cap, celui qui ne prend pas de risques pour réaliser ses rêves, celui qui pas une seule fois dans sa vie, n’a fuit les conseils sensés. Il meurt lentement celui qui ne voyage pas, celui qui ne lit pas, celui qui n’écoute pas de musique, celui qui ne sait pas rire de lui-même...

Bixe

04.03.2021, 11:02

Cessons d’arrêter de vivre de peur de mourir.. Pour info le Texas et le Mississippi vont tout rouvrir et supprimer l’obligation du port du masque, d’autres états républicains US vont suivre.