Accident - Russie: explosion meurtrière à bord d’un bus
Publié

AccidentRussie: explosion meurtrière à bord d’un bus

Une explosion dans un bus a fait 2 morts et 17 blessés, jeudi, dans l’ouest de la Russie.

L’explosion a eu lieu pendant que le bus se trouvait à un arrêt de bus près d’un centre commercial. L’explosion a soufflé le toit et les vitres.

L’explosion a eu lieu pendant que le bus se trouvait à un arrêt de bus près d’un centre commercial. L’explosion a soufflé le toit et les vitres.

AFP

Deux personnes ont été tuées et 17 blessées après une explosion à bord d’un bus à Voronej, dans l’ouest de la Russie, ont indiqué vendredi, les autorités locales, qui privilégient la piste accidentelle. Une femme, gravement blessée, est décédée peu après l’explosion, selon le gouverneur de la région Alexandre Goussev. Une deuxième a succombé à ses blessures après avoir été hospitalisée, a-t-il indiqué plus tard dans un communiqué sur Telegram.

Parmi les blessés, plusieurs sont dans un état grave, notamment en raison de brûlures, selon la même source. Le chauffeur du bus a indiqué à la chaîne publique Rossiïa-24 que 35 personnes étaient à bord au moment du drame. L’explosion s’est produite jeudi soir alors que le véhicule se trouvait à un arrêt de bus près d’un centre commercial. L’explosion a soufflé le toit et les vitres selon plusieurs vidéos de passants circulant sur les réseaux sociaux et reprises par les médias russes.

«L’explosion a été très forte, puis tout le monde s’est mis à courir pour fuir», a raconté une témoin, Larissa, à l’agence de presse publique RIA Novosti, ajoutant que «toute la route était parsemée de verre brisé». Le Comité d’enquête russe a annoncé avoir envoyé des experts depuis Moscou, pour établir les circonstances du drame.

Une enquête pour «prestation de services inappropriée» ayant entraîné un «grave préjudice à la santé des gens» a été ouverte, a précisé le comité dans un communiqué. «Jusqu’à présent, rien n’indique qu’il aurait pu s’agir d’une attaque terroriste», a assuré de son côté le vice-gouverneur de la région, Sergueï Sokolov, à l’agence Interfax.

(AFP)

Votre opinion