Ski-cross - Ryan Regez en forme olympique
Publié

Ski-crossRyan Regez en forme olympique

Le Bernois de 28 ans a remporté l'épreuve de Coupe du monde d'Idre Fjäll, en Suède, à quelques jours du décollage pour les JO de Pékin. Chez les filles, Sandra Näslund (Suè) est restée intouchable.

par
Sport-Center
Victoire du Suisse avec style.

Victoire du Suisse avec style.

AFP

S'il y en a un qui débarquera aux JO 2022 avec de la confiance plein les chaussures de ski, c'est bien Ryan Regez. Le Bernois, dominateur des qualifications vendredi, a confirmé en course le lendemain. Il a remporté en Suède la 5e victoire de Coupe du monde de sa carrière, montant sur son 13e podium au plus haut niveau. Il s'était déjà imposé à Innichen, en Italie, le 19 décembre dernier, avant de finir 2e le lendemain et d'enchaîner sur une 3e place il y a une semaine à Nakiska (Can).

Samedi, le Suisse a dominé en finale le Français Terence Tchiknavorian, le leader de la Coupe du monde, et l'Autrichien Adam Kappacher. Ce dernier avait battu Regez en demi-finale, mais a trouvé son maître quand ça comptait vraiment. Regez est ainsi revenu à portée de tir de Tchiknavorian au général. Le Français n'a plus que 76 longueurs d'avance, alors qu'il reste encore quatre épreuves au calendrier de la FIS.

Roman Détraz va quant à lui pouvoir postuler à une sélection aux Jeux, avec sa 7e place finale. Le Vaudois a notamment remporté son quart de finale, avant de prendre la porte en demie. Joos Berry a craqué en quart, tandis que Tobias Baur, Alex Fiva et Marc Bischofberger avaient été éliminés dès le 1er tour.

Chez les femmes, en l'absence de Fanny Smith en plein contre-la-montre pour se remettre de sa blessure au genou avant les JO, la Suédoise Sandra Näslund a une nouvelle fois écrasé la concurrence. La grande dominatrice de cette saison, âgée de simplement 25 ans, a remporté samedi son 9e succès de l'exercice en 10 courses (en comptant son succès par équipes à Arosa)! Autant dire que c'est sur elle que sera la pression à Pékin et que le globe de la spécialité ne lui échappera pas.

Les Suissesses Sanna Luedi et Saskja Lack, les seules à faire partie du tableau final, ont été éliminées d'entrée de jeu. Toutes et tous vont se retrouver dimanche sur cette même piste pour une répétition avant de s’envoler pour la Chine.

Votre opinion