Publié

AvionsSaab doit contrôler lui-même ce que vaut son Gripen

Les données des essais en vol des 3 et 4 mai n’ont toujours pas été transmises en Suisse. Les résultats seraient décevants. Peu importe: les spécialistes helvétiques ont été mis au placard et c’est le constructeur suédois qui a été chargé lui-même de cette analyse.

par
Titus Plattner
Saab peut analyser lui-même si son avion répond aux exigences helvétiques.

Saab peut analyser lui-même si son avion répond aux exigences helvétiques.

Keystone

La Confédération a demandé au groupe suédois Saab d’analyser les données des vols d’essais menés par des Suisses sur le futur Gripen. Les 3 et 4 mai à Linköping, les pilotes suisses avaient pu tester pour la première fois le démonstrateur du Gripen E, avec le nouveau réacteur. Mais l’équipe helvétique n’a pas pu emporter les disques durs contenant toutes les mesures faites durant ces deux jours. Et cinq mois plus tard, celles-ci ne sont toujours pas arrivées en Suisse, a appris «Le Matin Dimanche».

Votre opinion