Actualisé

BanqueSabine Keller-Busse désignée à la présidence d’UBS Suisse

Iqbal Khan ajoute une nouvelle corde à son arc puisqu’il va reprendre les rênes de la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (Emea) que dirigeait Sabine Keller-Busse.

UBS Suisse connaît des changements au sommet.

UBS Suisse connaît des changements au sommet.

KEYSTONE

Sabine Keller-Busse va prendre la présidence d’UBS Suisse, a annoncé l’établissement vendredi. L’actuelle directrice des opérations du groupe bancaire aux trois clés va prendre la succession d’Axel Lehmann qui va abandonner son poste en début d’année prochaine et quitter la banque zurichoise fin juillet 2021.

M. Lehmann, également président des activités de banque de détail et d’entreprises, «a renforcé la position d’UBS en tant que leader de la banque universelle en Suisse, enregistrant une solide performance opérationnelle, une forte croissance de la clientèle et une importante satisfaction des clients et des employés», a souligné la banque dans un communiqué.

Le responsable sortant a fait une longue carrière sur la place financière zurichoise, notamment entre 1996 et 2015 auprès de l’assureur Zurich Insurance, où il a occupé les fonctions de directeur général pour l’Amérique du Nord avant d’intégrer le conseil d’administration. Axel Lehmann a rejoint UBS en 2009 en intégrant l’organe de surveillance du groupe jusqu’en 2015. Il a été directeur opérationnel du groupe bancaire de 2016 à 2017.

Quant à Sabine Keller-Busse, cette dernière a travaillé pour le concurrent Credit Suisse et le cabinet d’audit McKinsey & Company avant de rejoindre UBS en 2010. D’abord directrice des opérations auprès d’UBS Suisse, elle a ensuite pris les rênes des ressources humaines. En 2018, elle avait été nommée à la direction opérationnelle du groupe.

«Grâce à son solide bilan dans la gestion et la transformation du groupe et la croissance de l’activité en tant que présidente Emea et ancienne directrice opérationnelle d’UBS Suisse, Sabine Keller-Busse est idéalement positionnée pour transformer» la filiale helvétique, a estimé le nouveau directeur général Ralph Hamers. Selon l’ex-patron du groupe bancaire néerlandais ING, le marché suisse demeure «un pilier central» de la stratégie du groupe.

information éventée dans la presse

Iqbal Khan, co-président de la gestion de fortune internationale, va remplacer Mme Keller-Busse dans ses fonctions de présidente de la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (Emea) en plus de ses fonctions actuelles, selon un communiqué d’UBS. La succession à la direction opérationnelle doit être annoncée «à une date ultérieure».

Les analystes de la Banque cantonale de Zurich (ZKB) ont applaudi cette nomination, estimant que Mme Keller-Busse était le bon choix pour ce poste. La nouvelle responsable dispose d’un solide bilan, notamment dans la numérisation, ont souligné les spécialistes de l’établissement cantonal dans un commentaire. UBS devrait donc avancer dans ce domaine.

Pour Mirabaud Securities, cette annonce n’est pas une surprise, le magazine allemand «Manager Magazin» ayant récemment suggéré une telle rocade. «M. Lehmann a été accusé à plusieurs reprises que le modèle d’affaires d’UBS Suisse n’était pas suffisamment performant ces derniers temps», ont ajouté les analystes de l’établissement genevois.

A la Bourse suisse, l’action UBS gagnait 0,3% à 12,97 francs dans un marché SMI en hausse de 0,25%.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé