Actualisé 20.02.2018 à 09:17

FranceSaïd Taghmaoui boudé par le cinéma français

Le comédien franco-marocain, naturalisé Américain en 2008, fait une belle carrière à Hollywood. Il aurait voulu qu'il en soit de même dans l’Hexagone.

par
fec
Visual Press Agency

L’acteur en a gros sur la patate. Du moins si on en croit l’interview qu’il a donnée à Yahoo.fr. Saïd Taghmaoui, vu dernièrement dans le blockbuster «Wonder Woman», a expliqué qu’il avait mal vécu l'après succès de «La haine», film de Mathieu Kassovitz qui l’a révélé en 1995. «Je n’ai pas eu de propo­si­tions dignes d’un acteur qui avait fait un succès au cinéma et qui parlait de la réalité sociale française avec une grande vérité et une grande honnê­teté», a confié le comédien, qui vit désormais aux États-Unis.

Saïd Taghmaoui a également évoqué les clichés qui dominent dans le cinéma hexagonal: «Pourquoi ne peut-on pas être Omar Sharif et être un acteur qui vend du glamour, du rêve? Pourquoi faut-il une forme de han­di­cap en perma­nence? Je pense que le talent n’a pas de forme, il n’a pas de couleur ni d’ori­gine». Tout ceci a poussé Saïd, 44 ans, à tenter sa chance à Hollywood assez tôt dans sa carrière. Il a bien fait. En 1999, il a connu le succès dans «Les rois du désert» aux côtés des stars George Clooney et Mark Wahlberg.

En tout cas, il ne regrette aujourd’hui pas ses choix: «Je suis allé apprendre une autre langue et une autre culture. J’ai tout recom­men­cé de zéro.» Reste qu'aujourd'hui les choses ont changé selon lui: «Je reçois désormais beau­coup de propo­si­tions de France. J’attends uniquement de pouvoir faire des bons trucs.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!