Crise des migrants: Saint-Gall demande une répartition rapide des réfugiés
Publié

Crise des migrantsSaint-Gall demande une répartition rapide des réfugiés

Le gouvernement saint-gallois souhaite que le Secrétariat aux migrations crée davantage de places d'accueil et accélère la répartition des réfugiés dans les autres cantons.

1 / 10
Les premiers réfugiés ayant pris le train vers l'ouest lundi à Budapest arrivent à destination. Mardi matin, seuls une poignée de réfugiés sont descendus à Buchs, dans le canton de Saint-Gall. (1er septembre 2015)

Les premiers réfugiés ayant pris le train vers l'ouest lundi à Budapest arrivent à destination. Mardi matin, seuls une poignée de réfugiés sont descendus à Buchs, dans le canton de Saint-Gall. (1er septembre 2015)

Keystone
Les premiers réfugiés ayant pris le train vers l'ouest lundi à Budapest arrivent à destination. Mardi matin, seuls une poignée de réfugiés sont descendus à Buchs, dans le canton de Saint-Gall. (1er septembre 2015)

Les premiers réfugiés ayant pris le train vers l'ouest lundi à Budapest arrivent à destination. Mardi matin, seuls une poignée de réfugiés sont descendus à Buchs, dans le canton de Saint-Gall. (1er septembre 2015)

Keystone
Les premiers réfugiés ayant pris le train vers l'ouest lundi à Budapest arrivent à destination. Mardi matin, seuls une poignée de réfugiés sont descendus à Buchs, dans le canton de Saint-Gall. (1er septembre 2015)

Les premiers réfugiés ayant pris le train vers l'ouest lundi à Budapest arrivent à destination. Mardi matin, seuls une poignée de réfugiés sont descendus à Buchs, dans le canton de Saint-Gall. (1er septembre 2015)

Keystone

Le gouvernement saint-gallois demande une répartition rapide des réfugiés dans les autres cantons. L'exécutif a annoncé mercredi qu'il va intervenir auprès du Secrétariat aux migrations (SEM).

En réponse à une interpellation urgente, le gouvernement saint-gallois a indiqué qu'il souhaite que le SEM crée davantage de places d'accueil. Il souhaite également que les réfugiés arrivés dans le canton de Saint-Gall soient rapidement répartis dans les autres cantons.

Le SEM a écrit aux cantons récemment pour leur demander de prendre des mesures en prévision d'une rapide augmentation du nombre de réfugiés en provenance de Syrie. Saint-Gall, canton frontalier, estime avoir bien avancé dans sa préparation et il demande à la Confédération d'assumer ses responsabilités.

Environ 80 réfugiés par jour

Au cours des derniers jours, environ 80 réfugiés se sont présentés quotidiennement à la frontière austro-suisse, précise le gouvernement saint-gallois. La police a aménagé un centre où elle rassemble toutes les informations sur les mouvements des réfugiés.

Un groupe de travail a été mis en place pour organiser des transports et des lieux d'accueil, notamment des installations de protection civile. A la gare frontalière de Buchs (SG), un ancien bureau de poste a été aménagé en centre de triage.

Le gouvernement saint-gallois estime qu'il devra trouver des sites supplémentaires pour loger provisoirement les nouveaux réfugiés. Les centres actuels sont pleins. L'exécutif demande à la Confédération de prendre à sa charge les coûts pour les logements provisoires.

Depuis le printemps et l'arrivée des réfugiés en provenance de Syrie, la Confédération a augmenté les capacités d'hébergement de 2400 à 3100 places. De plus, des traducteurs supplémentaires ont été engagés.

(ats)

Votre opinion