Publié

Formule 1Sainz Jr n’oubliera pas son 1er jour chez Ferrari

«C’est ma première en rouge. Vous imaginez donc que c’est un sentiment assez spécial et un jour que je n’oublierai pas», a confié Carlos Sainz Jr pendant sa première journée en tant que pilote Ferrari.

Le pilote espagnol, encore sous les couleurs Renault.

Le pilote espagnol, encore sous les couleurs Renault.

KEYSTONE

A cette occasion, l’Espagnol a «plongé dans les valeurs et l’histoire» de la Scuderia à l’occasion d’une visite de la mythique usine de Maranello, en Italie, a expliqué son nouveau patron Mattia Binotto lors d’une conférence de presse virtuelle les réunissant. Le pilote de 26 ans a également participé à ses premières réunions pour découvrir ses futurs ingénieurs et moulé le baquet qu’il utilisera pour ses premiers tours de roues au volant d’une Ferrari de 2018 en janvier sur la piste d’essais de la Scuderia, le circuit de Fiorano.

«Je suis 100% prêt et motivé pour ce défi, clame Sainz. Je vais avoir un peu de vacances pour recharger les batteries mais vous pouvez être certains que je serai ici début janvier pour réattaquer et aider l’équipe à progresser le plus vite possible. J’ai hâte.» Outre ses tests à Fiorano, l’Espagnol, passé par Toro Rosso, Renault et McLaren, n’aura qu’un jour et demi d’essais hivernaux (sur trois en tout) pour découvrir sa nouvelle monoplace début mars, avant le commencement de la saison le 21 mars en Australie.

Pour se mettre au niveau, il passera donc du temps au simulateur, avec ses ingénieurs et à préparer leurs communications radio, précise Binotto, «certain» que sa recrue est un très bon pilote et qu’il s’habituera «très vite». A propos de Sainz, choisi pour remplacer le quadruple champion du monde Sebastian Vettel aux côtés du Monégasque Charles Leclerc, le Team Principal de Ferrari s’attend «à ce qu’il apporte une contribution essentielle pour le championnat constructeurs, qui est vital à nos yeux, dès 2021».

Engagé pour 2021 et 2022, Sainz doit être amené à rester au-delà, estime son patron: «il est jeune. Quand on fait ce genre de changement, c’est pour plus que deux ans. J’espère qu’il sera prolongé.»

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
7 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

LABO

19.12.2020 à 10:48

Sans la F1 nos véhicules actuels consommerait encore 15 litres pour 100km, ils ont été les premiers à intégrer des systèmes avec batteries électriques très technologiques. un regard sur le futur depuis plus de 50ans.

Roland

19.12.2020 à 08:30

La F1 un cirque! Quand on constate la facilité qu’ont certains pilotes avec certaines voitures, on comprend vite que la voiture fait tout, et que n’importe quel fils à papa friqué peut gagner un championnat, suffit de presser les bons boutons au bon moment!