16.02.2015 à 17:17

InterpolSaisie record d'aliments frelatés à travers le monde

De la mozzarella, des fraises, des œufs, de l'huile de friture ou des fruits secs: des tonnes de marchandises frelatées ont été saisies.

Des fruits de mer ont été plongés dans l'acide citrique pour leur donner un aspect «frais».

Des fruits de mer ont été plongés dans l'acide citrique pour leur donner un aspect «frais».

Guardia civil

Plus de 2500 tonnes d'aliments frelatés ou contrefaits. C'est le «butin» saisi à travers 47 pays par Europol et Interpol, lors d'une opération baptisée Opson IV.

Cette opération a débouché sur plusieurs arrestations dont le nombre exact n'a pas été précisé par Interpol et des investigations se poursuivent, a ajouté dans un communiqué Interpol, dont le siège est à Lyon (centre-est).

Fonctionnaires de police, des douanes, agents en charge de la sécurité alimentaire ou entreprises du secteur privé ont ciblé des magasins, des marchés, des aéroports, des ports ou des zones industrielles lors de cette vaste opération menée en décembre et janvier.

De l'acide citrique sur les fruits de mer

En Italie, les autorités ont ainsi saisi 31 tonnes de fruits de mer qui avaient été congelés puis plongés dans une substance chimique contenant de l'acide citrique, du phosphate et du peroxyde d'hydrogène, avant qu'ils ne soient présentés comme «frais».

En Thaïlande, 85 tonnes de viande importées illégalement ont été détruites et 20.000 litres de whisky ont été saisis. Près de 275'000 litres de boissons ont été saisis au total au cours de l'opération baptisée «Opson IV» dont une grande majorité d'alcool de contrefaçon. Au Royaume-Uni, une usine fabriquant de la fausse vodka a notamment été démantelée.

Criminels avides

«La nourriture et les boissons frelatées et de mauvaise qualité sont une menace réelle pour la santé et la sécurité. Des gens prennent des risques importants et parfois meurent à cause de l'avidité de criminels dont le seul souci est le profit», a commenté Michael Ellis, chef de l'unité dédiée à la lutte contre le trafic de marchandises illicites au sein d'Interpol, cité dans le communiqué.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!