29.11.2015 à 21:48

Attentats à ParisSalah Abdeslam a-t-il acheté des détonateurs?

Le gérant d'une société de pyrotechnie a reconnu la photographie du fugitif.

1 / 150
Quatre ans après les attentats du 13 novembre 2015, les victimes se reconstruisent pas à pas, en attendant le procès. (Mercredi 13 novembre 2019)

Quatre ans après les attentats du 13 novembre 2015, les victimes se reconstruisent pas à pas, en attendant le procès. (Mercredi 13 novembre 2019)

Keystone
L'avocat d'Abdeslam demande à ce que le procès où doit comparaître le seul survivant du commando des attentats de Paris, prévu lundi prochain à Bruxelles, soit reporté. D'autre part, «le transfèrement de Salah Abdeslam et sa remise aux autorités judiciaires belges est annulée», a affirmé de son côté sur son site internet la chaîne publique RTBF. Le prévenu ne sera pas extrait de sa cellule en France pour l'audience en Belgique. (13 décembre 2017)

L'avocat d'Abdeslam demande à ce que le procès où doit comparaître le seul survivant du commando des attentats de Paris, prévu lundi prochain à Bruxelles, soit reporté. D'autre part, «le transfèrement de Salah Abdeslam et sa remise aux autorités judiciaires belges est annulée», a affirmé de son côté sur son site internet la chaîne publique RTBF. Le prévenu ne sera pas extrait de sa cellule en France pour l'audience en Belgique. (13 décembre 2017)

archive/photo d'illustration, AFP
Salah Abdeslam, seul survivant des commandos djihadistes des attentats du 13 novembre 2015 à Paris, sera remis à la Belgique le temps de son procès pour une fusillade pendant sa cavale, mais des discussions continuent sur les conditions de ce transfert sous haute sécurité. (27 novembre 2017)

Salah Abdeslam, seul survivant des commandos djihadistes des attentats du 13 novembre 2015 à Paris, sera remis à la Belgique le temps de son procès pour une fusillade pendant sa cavale, mais des discussions continuent sur les conditions de ce transfert sous haute sécurité. (27 novembre 2017)

AFP

Les policiers chargés de l'enquête sur les attentats du 13 novembre vérifient un signalement selon lequel Salah Abdeslam pourrait avoir acheté des détonateurs dans le Val d'Oise en octobre, a-t-on appris de source policière, confirmant partiellement une information du Parisien.

Dans le cadre de l'appel à témoins lancé pour retrouver Salah Abdeslam, frère d'un kamikaze et qui a joué au minimum un rôle logistique dans les attentats, le gérant d'une société de pyrotechnie a contacté le numéro de téléphone «197 alerte attentat» après avoir vu la photographie du fugitif.

Cette photographie correspond à celle d'un homme qui a acheté une dizaine de détonateurs et demandé des conseils sur leur performance, selon Le Parisien. L'acheteur avait présenté son permis de conduire qui a été photocopié, ajoute le quotidien.

«Il y a de nombreuses vérifications en cours sur l'itinéraire de Salah (Abdeslam) et aucune piste ni information ne sont négligées, dont celle-ci qui reste à vérifier», a affirmé une source policière. «C'est un élément qui est apparu, sur lequel les enquêteurs vont devoir travailler. A voir s'il sera confirmé», a abondé une source judiciaire.

Fugitif recherché dans toute l'Europe, Salah Abdeslam a pris la fuite vers la Belgique après avoir sans doute convoyé les kamikazes du Stade de France.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!