Salvatore Adamo aphone pendant dix jours à cause des gaz lacrymogènes

Publié

SantéSalvatore Adamo aphone pendant dix jours à cause des gaz lacrymogènes

Le chanteur de 79 ans a pu éviter une opération, mais a dû annuler des interviews ainsi qu’un concert.

par
F.D.A.
Salvatore Adamo devrait être de retour sur scène le 10 février prochain.

Salvatore Adamo devrait être de retour sur scène le 10 février prochain.

Redferns

Il y a deux semaines, Salvatore Adamo a annulé toutes ses interviews ainsi qu’un concert à Barcelone. D’après son tourneur Caramba Productions, le chanteur belge souffrait «d’un hématome sur une corde vocale provoquant une aphonie temporaire»: «Il ne peut donc pas chanter. Son médecin belge lui a demandé non seulement de ne pas chanter, mais aussi de parler le moins et le plus bas possible, afin que sa voix retrouve son si beau et singulier timbre voilé.»

Dans une interview accordée au «Parisien», l’artiste de 79 ans s’explique sur cet incident. «Je me suis retrouvé aphone pendant une bonne dizaine de jours. Rien ne sortait, c’était crispant, c’est le moins qu’on puisse dire» raconte-t-il.

«J’ai fait plusieurs séances d’orthophonie»

Il explique que ce problème à la voix remonte au mois de septembre dernier alors qu’il se retrouvait au Chili dans le cadre d’un concert. L’artiste s’est alors retrouvé en plein milieu d’une manifestation et a respiré du gaz lacrymogène: «C’était à mourir, c’est fou qu’on envoie ça sur des gens. J’ai pu chanter le lendemain, j’ai fait deux concerts en Belgique, mais j’avais une gêne et j’ai forcé ma voix…» Il dit avoir ainsi «évité de justesse» ce qui lui était arrivé en 2019, à savoir «une fissure dans la corde vocale» pour laquelle il avait été opéré. S’il a pu «éviter l’opération» cette fois-ci, Salvatore Adamo rassure: «J’ai fait plusieurs séances d’orthophonie et la voix est en train de revenir».

Pour l’heure, le prochain concert d’Adamo est programmé le 10 février prochain à Istanbul. Il espère être rétabli: «Je touche du bois. L’orthophoniste m’a demandé de conserver une voix au milieu, ni trop aiguë ni trop grave. Mais sur scène, on ne peut pas se donner à moitié… Je n’avais jamais connu de problèmes de voix, elle a toujours été solide. J’ai baissé d’un ton à un ton et demi, mais j’ai gagné dans les graves.»

Ton opinion