09.12.2016 à 20:29

Etats-UnisSamsung veut désactiver les derniers Note 7

Face au risque d'explosion, l'entreprise souhaite désactiver les derniers modèles encore en circulation.

Le Galaxy Note 7 était censé devenir un produit phare de Samsung.

Le Galaxy Note 7 était censé devenir un produit phare de Samsung.

Keystone

Samsung a annoncé vendredi son intention de désactiver ses derniers smartphones Galaxy Note 7 encore en circulation aux Etats-Unis, qui présentent un risque d'explosion, mais l'un des plus grands opérateurs de téléphonie mobile du pays, Verizon, refuse. Les deux groupes invoquent des questions de sécurité.

Samsung dit vouloir «accélérer la participation» au rappel de ces appareils, qui peuvent exploser et prendre feu, alors que jusqu'ici 93% de ceux vendus aux Etats-Unis ont été rapportés par leurs propriétaires.

Dans un communiqué, il explique prévoir une mise à jour logicielle qui sera déployée automatiquement et à distance à partir du 19 décembre, et qui «empêchera les Galaxy Note 7 aux Etats-Unis de se recharger», les rendant ainsi inutilisables comme téléphones mobiles.

Refus de l'opérateur

Verizon refuse toutefois de participer à cette mise à jour «à cause des risques additionnels que cela représenterait pour les propriétaires de Galaxy Note 7 n'ayant pas d'autre appareil».

«Nous ne voulons pas rendre impossible de contacter la famille, les premiers secours ou des professionnels médicaux dans une situation d'urgence», a fait valoir l'opérateur dans un communiqué.

Le Galaxy Note 7 était censé devenir un produit phare de Samsung, jusqu'à ce que plusieurs exemplaires prennent feu ou explosent.

Le groupe avait incriminé les batteries et organisé un premier rappel massif début septembre. Mais quand les appareils de remplacement ont eux aussi commencé à s'enflammer, il avait finalement abandonné la production.

Sur les 2,5 millions d'appareils rappelés à l'échelle mondiale, 1,9 million avaient été vendus aux Etats-Unis. Ils ont été bannis par plusieurs compagnies aériennes, et dans tous les avions au départ ou à destination des Etats-Unis.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!