Football - Sans briller, Lausanne assure l’essentiel
Publié

FootballSans briller, Lausanne assure l’essentiel

Menés à la mi-temps par Vaduz, les Vaudois ont empoché trois points en jouant cinq minutes. Préservant un succès chanceux, Diaw a été héroïque.

par
Nicolas Jacquier
(Lausanne)
Jonathan Bolingi et Lucas Da Cunha à la fête.

Jonathan Bolingi et Lucas Da Cunha à la fête.

freshfocus

Dans une partie concernant autant la bataille pour l’Europe (Lausanne) que celle pour le maintien (Vaduz), il y avait deux manières d’appréhender le rendez-vous dominical de la Tuilière pour le LS. D’un côté, on pouvait se rassurer en constatant que le néo-promu vaudois avait chaque fois battu cette saison son compagnon d’ascension, sans jamais de surcroît encaisser le moindre but; mieux, se souvenir que Giorgio Contini, en Super League, restait sur quatre victoires d’affilée contre Vaduz en comptant celle obtenue lorsqu’il entraînait Saint-Gall.

De l’autre, on se demandait à quoi pouvait bien ressembler l’équipe surprise de 2021 dans la mesure où seul YB (32 points) a fait mieux que le club de la Principauté depuis la reprise. Avec ses 25 points déjà obtenus, Vaduz précédait notamment Servette (22), Lausanne (18) et Bâle (16)...

Le résultat, c’est que le visiteur n’a pas dérogé aux principes ayant fait sa réputation. Avec la mise en place d’un double rideau défensif et la présence d’un seul attaquant nominal. Simple mais efficace, les joueurs de Vaduz profitant de chaque ballon de contre pour se déployer comme des «morts de points». Alors Lausanne est tombé dans le piège, dominant d’abord dans le vide, sans se montrer dangereux ni surtout prendre conscience du danger qu’il courait.

À la demi-heure, seule une manchette inspirée de Diaw empêchait Schmid de placer sur corner une tête victorieuse - un grand classique revisité à la quasi-perfection. Soixante secondes plus tard, Gajic avait tout loisir de s’infiltrer trop facilement dans les seize mètres vaudois avant d’être crocheté par Jenz pour un penalty indiscutable. Après un premier arrêt de Diaw sur la frappe peu appuyée de Gajic et alors que le jeu avait déjà repris, la VAR alertait M. Bieri, Diaw s’étant avancé bien imprudemment avant le tir contré. Deuxième tentative, transformée cette fois-ci par le No 14.

Il fallait attendre une nouvelle balle arrêtée et un coup franc de Kukuruzovic boxé par Buchel (41e) pour trouver trace de l’unique tir cadré en première période d’un LS encore malmené avant cela par Gasser, lequel manquait de doubler la mise (38e). Mené au score sans trouver de solution ni esquisser un semblant de révolte, le résident de la Tuilière n’en menait alors pas large.

Avec l’entrée de Nanizayamo, Lausanne allait toutefois se montrer enfin plus digne de son standing. Après un but refusé au remplaçant pour une position de hors-jeu préalable, l’égalisation survenait suite à une remise de Bolingi parfaitement exploitée par Da Cunha, dont la frappe ne laissait aucune chance à Buchel. De passeur, Bolingi se transformait en buteur cinq minutes plus tard - échappant à Simani sur une ouverture de Flo - l’attaquant remportait son duel avec le portier.

Après avoir assuré l’essentiel, Lausanne allait trop vite en rester là. Et, par conséquence, souffrir jusqu’au bout. Par trois fois au moins (87e, 89e et 91e), Vaduz a pu croire à l’égalisation, Lausanne s’en remettant aux parades de Diaw, auteur de réflexes prodigieux à répétition, pour préserver une victoire chanceuse.

À défaut d’être mathématiquement sauvé, le néo-promu de la Tuilière peut désormais lorgner sur un strapontin européen. Par ricochet, sa victoire fait aussi les affaires du FC Sion, lequel a repris ce week-end un point au club de la Principauté.

Lausanne - Vaduz 2-1 (0-1)

Tuilière, huis clos. Arbitre: M. Bieri.Buts34e Gajic (penalty) 0-1. 53e Da Cunha 1-1. 58e Bolingi 2-1.

Lausanne: Diaw; Loosli, Jenz, Flo; Boranijsevic, Puertas, Kukuruzovic, Suzuki (46e Nanizayamo); Da Cunha (75e Barès); Bolingi (80e Mahou), Guessand. Entraîneur: G. Contini.

Vaduz: Buchel; Dorn, Schmied (83e Gomes), Schmid, Simani, Hug; Gasser (72e Cicek), Di Giusto (72e Sutter), Gajic, Lüchinger; Djokic (83e Coulibaly). Entraîneur: M. Frick.

Notes: Falk, Geissmann, E. Monteiro, Schmidt, Zekhnini, Zohouri, Turkes (blessés), Thomas, Lukembila, Rochat (non convoqués), Cueni (M21). Vaduz sans Prokopic, Wieser (blessés). 50e: but de Nanizayamo annulé pour hors-jeu.

Avertissements: 22e Schmid, 73e Bolingi, 84e Mahou, 86e Cicek.

Votre opinion