Publié

FootballSans licence, NE Xamax continue à jouer

NE Xamax dispute cet après-midi un tournoi amical à Dubaï. Les hommes de Victor Muñoz affrontent l'équipe olympique d'Irak.

par
Florian Müller et Renaud Tschoumy

Au bout du fil, Mickaël Facchinetti cache mal sa déception. Mais il tient à rester professionnel. «Nous allons jouer ce soir (ndlr 20h à Dubaï, 16h en Suisse).»

Organisateur de la Matchworldcup 2012 de Dubai au nom de sa société Matchworld Football SA, basée à Pully, l'agent Marc Biolley confirme que Xamax disputera bien l'intégralité de ce tournoi sur invitation: «Vous imaginez si une équipe se désiste le jour de son entrée en lice? NE Xamax est lié à notre tournoi par contrat. Ce n'est pas parce que le club neuchâtelois s'est fait retirer sa licence par la Swiss Football League qu'il n'a pas le droit de disputer des matches amicaux.»

Des matches qui ne serviront donc aux joueurs qu'à se maintenir en forme ou à taper dans l'oeil d'un recruteur, puisqu'ils sont désormais libres de se trouver un club. A Dubaï, Xamax figure dans le groupe 1 de cette Matchworldcup, en compagnie de Zenit Saint-Petersbourg, du FC Bunyokdor (Ouzbékistan) et de l'équipe olympique d'Irak, que Xamax affronte ce mercredi à 16 h (heure suisse).

Victor Muñoz devait profiter de ce tournoi pour tester le jeune attaquant nigérian Morenikeji Taofeek Akanbi (17 ans), décrit comme l'un des plus grands talents de son pays à son âge. On doute à présent que ce jeune prodige choisisse Neuchâtel comme première étape en Europe.

Ton opinion