28.03.2018 à 06:58

«Sans nous, Johnny serait mort ruiné»

Affaire Hallyday

Le père de Laeticia, unique héritière du Taulier, vole à son secours en pleine tourmente. Pour lui, la famille Boudou l’a sorti de sa mauvaise passe.

par
TR.B.
1 / 99
Laeticia Hallyday a renoncé à faire appel du jugement qui a consacré la compétence des tribunaux français pour trancher le litige qui l'oppose aux enfants aînés de son mari Johnny Hallyday concernant son héritage, a-t-on appris auprès de la cour d'appel de Versailles mardi 15 octobre 2019. (mardi 15 octobre 2019)

Laeticia Hallyday a renoncé à faire appel du jugement qui a consacré la compétence des tribunaux français pour trancher le litige qui l'oppose aux enfants aînés de son mari Johnny Hallyday concernant son héritage, a-t-on appris auprès de la cour d'appel de Versailles mardi 15 octobre 2019. (mardi 15 octobre 2019)

AFP
Laeticia Hallyday a fait appel du jugement rendu fin mai par le tribunal de Nanterre qui a retenu la compétence de la justice française pour trancher le litige sur l'héritage du chanteur (8 juillet 2019)

Laeticia Hallyday a fait appel du jugement rendu fin mai par le tribunal de Nanterre qui a retenu la compétence de la justice française pour trancher le litige sur l'héritage du chanteur (8 juillet 2019)

AFP
Un juge de Los Angeles appelé à se prononcer sur le transfert d'avoirs de Johnny Hallyday dans un «trust» dont sa veuve Laeticia est bénéficiaire a une nouvelle fois reporté sa décision (Mercredi 26 juin 2019)

Un juge de Los Angeles appelé à se prononcer sur le transfert d'avoirs de Johnny Hallyday dans un «trust» dont sa veuve Laeticia est bénéficiaire a une nouvelle fois reporté sa décision (Mercredi 26 juin 2019)

Keystone

Ami de longue date de Johnny Hallyday, André Boudou, gérant de discothèques, était pourtant en froid avec lui et ne lui avait pas adressé la parole depuis cinq ans quand il est mort en décembre. Il a toutefois choisi de la prendre, la parole, hier dans L’Express.

Pour défendre le clan Boudou, attaqué de toutes parts depuis que sa fille Laeticia Hallyday Boudou a été désignée comme unique héritière. «Quand Laeticia a rencontré Johnny, il n’était vraiment pas au mieux de sa forme. C’était un artiste dépressif, bourré de drogue, qui traînait 23 millions d’euros de dettes», affirme-t-il. «Ma fille lui a fait du bien en lui donnant son amour. Je lui ai fait du bien en le conseillant dans ses affaires, sans que cela me rapporte un centime.»

Associé du chanteur durant des années, André Boudou estime l’avoir aidé à se refaire financièrement: «S’il ne nous avait pas rencontrés, Johnny serait mort ruiné. Il n’aurait pas eu la fin de carrière qu’il a connue, ni l’hommage national que la France lui a rendu. Et nous serions les Thénardier de la France?» s’est-il indigné. Il a aussi défendu sa mère de 82 ans, «Mamie Rock», alias Elyette Boudou, placée à la tête des sociétés de Johnny, et son fils, Grégory Boudou, qui avait été nommé exécuteur testamentaire dans un premier temps. Selon André, ils avaient accepté ces postes pour rendre service à Johnny.

S’il s’était fâché avec le chanteur, c’est parce que ce dernier n’avait souvent pas voulu l’écouter, explique encore André Boudou. Notamment lorsque Johnny a voulu venir en Suisse pour bénéficier d’un forfait fiscal alors qu’il le lui avait déconseillé. «Ma rela­tion avec lui ne m’a apporté que des emmerdes», conclut-il.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!