25.10.2020 à 23:23

FootballSans Ronaldo, la Juve n’y arrive pas

Privée de son attaquant portugais, l’équipe turinoise a aligné un deuxième match nul en Serie A.

Vérone est parvenu à prendre un point sur le terrain de la Juve.

Vérone est parvenu à prendre un point sur le terrain de la Juve.

Keystone

Sans Ronaldo, absent des deux derniers matches de Serie A car positif au Covid, la Juventus n’y arrive plus: le champion d’Italie a concédé contre Vérone son deuxième match nul de suite (1-1) en championnat, dimanche pour la 6e journée, et reste 5e au classement.

L’équipe d’Andrea Pirlo, qui jouait en rose, a été souvent terne dans cette rencontre, contre une équipe de Vérone qui avait déjà battu la «Vieille Dame» lors de leur précédente confrontation le 8 février lors de la 23e journée de Serie A la saison dernière.

En première période, malgré les efforts de Cuadrado, le plus remuant des Turinois, les hôtes n’ont pas réussi à tromper la défense véronaise – la deuxième d’Italie après ce match avec 2 buts encaissés.

Et ce qui devait arriver arriva: l’ouverture du score à l’heure de jeu par le Hellas Vérone, traduisant leur domination en début de seconde période: Zaccagni, d’un petit extérieur du pied, démarquait intelligemment dans la surface Favilli, entré 5 minutes plus tôt, qui trompait du gauche Szczesny.

Kulusevski égalise

Piqués au vif, les Turinois ont vivement réagi et égalisé à la 78e minute par Kulusevski, entré un peu plus tôt: le jeune attaquant suédois, après avoir manoeuvré côté gauche le défenseur Faraoni, trompait Silvestri d’une belle frappe enroulée du gauche.

À sa décharge, la Juve, qui a multiplié en vain les occasions en fin de match, a joué de malchance: deux de ses frappes, décochées par Cuadrado (41e) et Dybala (76e), se sont écrasées sur la transversale.

Maigre consolation pour la formation turinoise: elle demeure avec l’AC Milan, qui jouera lundi soir en clôture de cette journée, la seule invaincue de Serie A.

Naples deuxième

Auparavant dans la journée, Naples est allé gagner à Benevento (2-1) pour se hisser à la deuxième place, et Florence a renoué avec le succès en battant l’Udinese 3-2.

Le derby de la Campanie a été marqué par les performances des frères Insigne, tous deux buteurs.

Roberto Insigne (26 ans) a été le premier à se mettre en évidence en permettant à Benevento d’ouvrir le score d’une puissante frappe sous la barre (30e).

Mais son grand frère et capitaine de Naples, Lorenzo Insigne (29 ans) a égalisé d’un superbe tir enroulé du pied gauche (60e).

Tout juste entrés en jeu, l’ailier Matteo Politano et Andrea Petagna ont bien combiné permettant à l’attaquant de donner l’avantage au Napoli sept minutes plus tard.

Seul point noir pour l’équipe de Gennaro Gattuso, la sortie sur blessure de Tiémoué Bakayoko touché à un genou.

Doublé de Castrovilli

De son côté, la Fiorentina a retrouvé le chemin de la victoire après un nul et deux défaites.

Privés de Ribéry (37 ans) blessé à une cheville, les Toscans ont pu compter sur Castrovilli (23 ans) auteur d’un doublé.

L’international espoir italien a ouvert le score en reprenant un centre de Cristiano Biraghi (11e) puis s’est mué en passeur en centrant pour le défenseur Milenkovic resté aux avants postes (22e).

D’une belle frappe dans la lucarne (51e), Castrovilli a inscrit son 4e but de la saison.

Okaka (de la tête aux 43e et 86e) a permis aux Frioulans de réduire le score.

Lundi soir en clôture de cette 5e journée, l’AC Milan, leader, reçoit la Roma: s’ils signent un cinquième succès de suite, les coéquipiers d’Ibrahimovic prendront le large au classement.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
2 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Mars

26.10.2020 à 08:55

Puisqu’on ne peut pas rédiger de commentaires sur les sujets importants et encore moins sur les sujets qui ne sont pas reportés, je vous pose la question ici... Pourquoi ne parlez-vous pas des manifestations anti-confinement qui se déroulent actuellement en Italie ? Serait-ce parce que vous pratiquez la censure ? Je n’ose croire qu’un média suisse soit aux ordres des élites mondialistes ?