Football - «Sans une victoire contre Wil ce sera compliqué de s’en sortir»
Publié

Football«Sans une victoire contre Wil ce sera compliqué de s’en sortir»

Ce vendredi (20h) à la Maladière, Xamax dispute un match clé dans sa lutte pour le maintien. Migjen Basha en est le premier conscient.

par
André Boschetti
Malgré les difficultés, Migjen Basha est persuadé que le pensionnaire de la Maladière va se sauver.

Malgré les difficultés, Migjen Basha est persuadé que le pensionnaire de la Maladière va se sauver.

Andy Mueller/freshfocus

Plus on regarde le classement de Challenge League, mieux on mesure l’importance capitale de la victoire arrachée par Neuchâtel Xamax, la semaine dernière à Winterthour (1-0). Mais ces trois points ne seront vraiment déterminants dans la longue lutte que mènent depuis près de neuf mois les Neuchâtelois pour assurer leur maintien que s’ils sont accompagnés d’un nouveau succès face à Wil, ce vendredi. «A Winterthour, analyse Migjen Basha, nous avons certes gagné une rencontre extrêmement importante, mais je crois que celle qui nous oppose à Wil l’est davantage encore. Car – même si rien ne serait bien sûr encore définitivement perdu - les choses se compliqueraient alors singulièrement pour nous en cas de défaite. Avec un déplacement à Lausanne, pour y affronter le SLO, lundi, puis la réception de Grasshopper avant de nous rendre à Chiasso pour la dernière journée, notre programme n’est pas simple du tout.»

Pas le droit d’être tranquille

Même après avoir retrouvé la douce saveur de la victoire après quatre matches sans le moindre but marqué et où il n’avait réussi à prendre qu’un seul maigre point, le relégué de Super League continue de vivre dans l’inquiétude. «Dans la situation qui est la nôtre, personne n’a le droit d'être tranquille, souligne l’ancien joueur de Bari, Torino ou Aris Salonique. La seule chose qui doit occuper notre esprit est de tout faire pour obtenir cette victoire contre Wil qui, même si elle ne nous assurerait pas le maintien, nous permettrait d’entrevoir la fin de la saison avec davantage de sérénité.»

«Même si cela sera compliqué, je suis convaincu que Xamax finira par s’en sortir.»

Migjen Basha, joueur de Ne/Xamax

Plus facile à dire qu’à faire pour un Xamax qui a récemment déjà vécu - et raté - un match qui ressemblait fortement à celui de ce vendredi soir. «C’est vrai que ce duel ressemble beaucoup à celui du mois dernier contre Kriens (0-3), continue Migjen Basha. Contre un adversaire qui a lui aussi un urgent besoin de points, il faudra que nous abordions beaucoup mieux la partie que nous l’avions fait contre les Lucernois. C'est-à-dire bien défendre, concrétiser nos occasions et, surtout, ne pas encaisser rapidement ce but qui complique tout. Un défi qui est à notre portée si l’on montre la même solidarité et une envie identique de lutter que face à Winterthour.»

Repositionné en défense

Pour ne pas vivre la même entame cauchemardesque que contre Kriens - ouverture du score lucernoise après moins de quatre minutes - Andrea Binotto compte beaucoup sur l’expérience de Migjen Basha (34 ans), milieu de terrain repositionné au centre de la défense xamaxienne vendredi dernier, à Winterthour. «En ce qui me concerne, conclut l’ex-international albanais, il n’y a aucun problème pour jouer derrière même si je n'ai pas souvent occupé ce poste au cours de ma carrière. Dans notre situation, c’est l’intérêt de l’équipe qui passe avant tout. D’un autre côté, je suis pleinement conscient qu’avec notre vécu, des gars comme Walthert, Gomes, Nuzzolo et moi-même avons un rôle plus important encore à jouer dans cette dernière partie de saison. Et, croyez-moi, même si cela sera compliqué, je suis convaincu que Xamax finira par s’en sortir.”

Votre opinion