Suisse: Santé: Poggia veut avoir accès à toutes les données
Publié

SuisseSanté: Poggia veut avoir accès à toutes les données

Le conseiller d'Etat genevois en charge de la santé demande que les cantons aient à disposition toutes les données qui sont actuellement détenues par les seuls assureurs.

Mauro Poggia plaide pour le renforcement de la promotion de la santé et la prévention des maladies.

Mauro Poggia plaide pour le renforcement de la promotion de la santé et la prévention des maladies.

Keystone

Le conseiller d'Etat genevois en charge de la santé, Mauro Poggia, appelle à plus de transparence dans le système de santé suisse. Les cantons devraient avoir à disposition toutes les données qui sont actuellement détenues par les seuls assureurs, estime-t-il.

«La non-transparence de l'activité médicale ne permet pas de mettre en avant les bonnes pratiques, ce que fait la majorité des médecins consciencieux», indique le ministre MCG dans un entretien paru jeudi dans la «Tribune de Genève». Pour améliorer le système, il plaide aussi pour le renforcement de la promotion de la santé et la prévention des maladies.

Le chef du Département genevois de la santé livrait cette analyse en marge de la célébration des cent ans de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé (CDS) qui se tient ce jeudi à Bâle. L'union des cantons dans ce dossier est, selon lui, indispensable. Sans ce rassemblement, «ce sont d'autres intérêts qui prédomineront», souligne-t-il en visant directement les lobbies.

Fixation des primes obscure

Ce virulent opposant aux hausses des primes reconnaît toutefois, tout en le regrettant, que le pouvoir de la CDS contre ces hausses est faible. «Les Romands sont plus agressifs que les Alémaniques. On le voit souvent dans les votations», constate le conseiller d'Etat qui est aussi membre du comité central de la CDS. Il rappelle que la Conférence vient d'écrire à la Confédération pour se plaindre de l'absence de transparence sur la fixation des primes.

Sollicité par Keystone-ATS, le chef du Département fédéral de l'intérieur, Alain Berset, relève pour sa part que peu importe les différences, «nous poursuivons tous le même but, soit un excellent système de santé abordable et accessible pour tous». Cet objectif lie la Confédération et les cantons, a-t-il indiqué. Il estime que la collaboration avec la CDS est très précieuse.

(ats)

Votre opinion