Publié

Assurance maladieSantésuisse veut alléger les primes pour les ménages

L’organisation faîtière des assureurs estime que les charges de primes sont trop lourdes pour les ménages et remettent en cause le principe de solidarité. Elle présente trois mesures

Les familles en particulier pourraient peut-être un jour payer moins de primes d'assurance maladie.

Les familles en particulier pourraient peut-être un jour payer moins de primes d'assurance maladie.

Keystone

Santésuisse entend soutenir davantage les ménages qui ploient le plus sous la charge financière des primes d’assurance-maladie. Dans ce but, l’organisation faîtière des assureurs a présenté vendredi à Berne trois mesures jugées «efficaces et faciles à mettre en œuvre».

Il s’agit d’affiner la compensation des risques, d’augmenter le rabais de prime accordé aux jeunes adultes et d’augmenter les sommes disponibles pour la réduction individuelle des primes d’enfants.

Solidarité remise en cause

Une charge de primes trop lourde, en particulier pour les familles, remet en cause le principe de la solidarité sur lequel se fonde l’assurance-maladie obligatoire en Suisse, rappelle santésuisse.

Une étude du Bureau BASS mandatée par l’organisation montre que près d’un ménage sur trois consacre plus de 8% de son revenu disponible à payer ses primes, contre 6,9% en moyenne.

Pour soulager les ménages les plus durement touchés, les assureurs préconisent un affinement de la compensation des risques. Ils y intègrent des critères de morbidité (le taux de maladie chez les assurés) prenant mieux en compte le secteur ambulatoire.

Actuellement, la compensation des risques tient compte de facteurs tels que le sexe, l’âge et les séjours dans un établissement médico-social au cours de l’année précédente.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!