Montreux (VD): Saoudien abuseur: condamné et déjà envolé

Publié

Montreux (VD)Saoudien abuseur: condamné et déjà envolé

Un juriste, accusé d'avoir contraint une jeune fille incapable de discernement, comparaissait lundi à Vevey (VD). Hier matin, il ne s'est pas présenté pour son jugement.

par
Evelyne Emeri
Les faits s'étaient déroulés une nuit de février 2015 dans une suite de l'Eurotel de Montreux (VD).

Les faits s'étaient déroulés une nuit de février 2015 dans une suite de l'Eurotel de Montreux (VD).

Google Street View

Trente mois, dont 24 avec sursis. En clair: 6 mois ferme pour actes d'ordre sexuel sur une personne incapable de discernement ou de résistance. Le Tribunal de l'Est vaudois a suivi intégralement le parquet, s'agissant de Nasser* («Le Matin» d'hier). Ce juriste trentenaire comparaissait pour avoir traîné Vanessa*, 20 ans, une nuit de février 2015 dans sa suite de l'Eurotel de Montreux (VD) et en avoir abusé.

Hier, la présidente Sandrine Osojnak a donné lecture du jugement motivé. «La culpabilité du prévenu est lourde. Il s'en est pris à sa victime comme à un objet sexuel, sans scrupule. Il persiste à nier malgré les résultats des frottis. Il n'a exprimé aucun regret, aucune excuse. Il a même eu l'outrecuidance de prétendre que la victime lui avait dit merci en repartant.»

Risque de fuite élevé

Pour les juges, le Saoudien n'est pas crédible. Ses versions sont contradictoires. Il a aussi varié sur l'état de conscience de sa proie, qui avait bu quelques verres ce soir-là. Et peut-être ingurgité du GHB (drogue du violeur) à son insu.

Sentant le vent tourner lundi en audience, il ne s'est pas présenté hier matin. La procureure Laurence Brenlla avait renoncé à requérir une arrestation immédiate. Le coupable s'est sans doute déjà réfugié chez lui, à Jeddah (SAU), où il ne risque plus rien. En vue de garantir l'exécution de sa peine, les juges ont décidé de conserver la caution de 100 000 francs prêtée par un ami aisé pour sortir de détention provisoire.

Ton opinion