Actualisé 24.06.2020 à 04:45

Sara Forestier victime de violences conjugales

Abus

L'actrice incarne le rôle d'une femme victime de violences conjugales dans son nouveau film «Filles de joie». Une situation qu'elle a elle-même connue.

par
LeMatin.ch
Sara Forestier est ravie de voir que ce sujet n'est plus aussi tabou qu'auparavant.

Sara Forestier est ravie de voir que ce sujet n'est plus aussi tabou qu'auparavant.

AFP

Sara Forestier a expliqué en quoi la libération de la parole, notamment au sujet des violences domestiques, est importante. L’actrice incarne le rôle d’une femme victime de violences conjugales dans «Filles de joie» et selon elle, parler ouvertement «ça sauve des gens». C'est ce qui lui est arrivé dans sa vie personnelle.

Sara Forestier a confié ce lundi 22 juin au micro de France Inter pourquoi ce film l'a vraiment touchée: «Ce que vivait le personnage, j'étais en train de le traverser dans la vie. J'étais en train de sortir d'une relation - je croyais que j'en étais sortie, mais pas vraiment, avec un homme qui était violent.»

«J'ai commencé à avoir des bons réflexes»

Que le sujet ne soit aujourd’hui plus tabou l’a en effet aidé à prendre les bonnes décisions. «Quand j’étais adolescente, j’ai une amie qui s’est fait taper par son conjoint, et je n’ai pas su réagir. Quand ça m’est arrivé, j'ai commencé à avoir des bons réflexes. Si aujourd'hui j'avais une amie qui était dans la même situation, je l'emmènerais faire des mains courantes, parce que je sais que ça sert à quelque chose. La libération de la parole, c'est aussi concret, ça permet d'agir et ce n'est pas quelque chose qui va contre la justice, au contraire», a ajouté Sara Forestier.

Cover Media & LeMatin.ch

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!