Publié

Web«Sarko est un gamin malpoli»

Sarkozy s'attire la foudre des Français pour avoir critiqué la Suisse en Suisse. Adolf Ogi a jugé Nicolas Sarkozy «irrespectueux». La majorité des Français semble d'accord.

par
Renaud Michiels
Reuters

Largement repris en France, l'article du «Matin» publié lundi sur la prise de bec entre Nicolas Sarkozy et Adolf Ogi suscite un déluge de commentaires. Invité du Swiss Economic Forum d'Interlaken (BE), l'ex-président français avait fait son show et surtout dit tout le mal qu'il pense du système politique helvétique. «Irrespectueux», avait tranché l'ancien président de la Confédération, qui avait coupé la parole à Sarko.

Alors, les Français fustigent-ils notre «formidable» Ogi? Pas vraiment… «La Suisse se porte beaucoup mieux que la France. M. Sarkozy, qui a gouverné notre pays comme une pantoufle, ferait mieux de la mettre en veilleuse», lit-on parmi les plus de 350 commentaires laissés sur le site du Figaro. «Notre ancien président se conduit en gamin malpoli et capricieux», balance un lecteur du Monde. «Il n'a rien réalisé en France pendant son quinquennat. Et il ramène sa science en Suisse en plus!» tranche un autre sur Le Point.

Certains Français volent au secours de Sarko. Mais la majorité des commentaires laissés sur les sites précités ou ceux du Parisien, de BFMTV ou du HuffingtonPost critiquent son comportement en Suisse.

L'ex-pensionnaire de l'Elysée est taxé de «gamin mal élevé», de «prétentieux donneur de leçons», de «rustre» se faisant remarquer par «sa suffisance et sa goujaterie». Pour beaucoup, l'ex-président d'un pays englué dans la crise est «gonflé» d'oser critiquer la prospère Helvétie. «Sarko en professeur d'économie en Suisse! Heureusement que le ridicule ne tue pas», lit-on. Ou: «Encore un peu et il leur donnait la recette du vrai chocolat.»

Ces réactions montrent un certain rejet de Sarkozy. Comme un antieuropéanisme jaloux de l'indépendance helvétique qui vient de se faire entendre aux élections. Reste que la violence de ce «Sarkobashing» ne peut que surprendre. Il démontre aussi que Nicolas Sarkozy provoque toujours des réactions très émotionnelles auprès de ses concitoyens. Cet «antisarkozysme frise la psychiatrie», s'exclame un lecteur du Parisien.

LES INTERNAUTES FRANÇAIS LYNCHENT SARKOZY

Votre opinion