30.10.2020 à 09:27

TennisSascha Zverev répond à ses deux ex-compagnes

Accusé de violence conjugale par une ancienne petite amie, le joueur allemand, par ailleurs bientôt papa, a réagi sur les réseaux sociaux.

von
Sport-Center

Une paternité révélée au grand jour le mercredi, des accusations de violences conjugales le jeudi, c’est peu dire si Alexander Zverev a passé 48 dernières heures plutôt mouvementées après les déclarations de deux de ses ex-petites amies. Devant la multiplication des publications à son sujet sur la Toile, le 7e meilleur joueur du monde selon le dernier classement ATP a réagi, tard dans la soirée de jeudi.

Au mannequin Brenda Patea, qui a annoncé publiquement qu'elle attendait un enfant de lui tout en précisant qu’elle ne partagerait pas la garde, l’Allemand a répondu. «Les derniers jours ont été assez difficiles pour moi. Je serai père à 23 ans. Et j'ai vraiment hâte de voir l'enfant. Même si Brenda et moi ne sommes plus ensemble, nous avons une bonne relation et je serai à la hauteur de ma responsabilité de père (…) Mais je ne veux pas en dire plus en public à propos d’un sujet d’ordre privé. Je suis sûr que Brenda et moi (ndlr: ils sont séparés depuis la fin de l’été) pouvons gérer cela sans impliquer les médias.»

«Ces accusations ne sont tout simplement pas vraies»

Alexander Zverev, joueur de tennis

Surtout, Sascha Zverev a nié les allégations d’une autre ancienne compagne, la Russe Olga Sharypova. Dans un post sur instagram, la jeune femme a raconté avoir été battue par un homme avant de citer le nom de l’athlète pour un média de son pays. Et de raconter une scène de violence conjugale lors de l’US Open 2019. «Il a essayé de m'étrangler avec un oreiller, de me cogner la tête contre le mur, de me tordre les bras et à ce moment-là, j'avais vraiment peur pour ma vie», a-t-elle expliqué.

«Il y a des accusations infondées de mon ex-petite amie, Olga Sharypova, que j'ai lues dans les médias aujourd'hui (ndlr: jeudi). Cela me rend très triste, a concédé le jeune homme de 23 ans. On se connaît depuis que l'on est enfants et nous avons partagé plein de choses ensemble. Je regrette beaucoup qu'elle fasse de telles déclarations. Parce que ces accusations ne sont tout simplement pas vraies. On a eu une relation, mais cela est terminé depuis longtemps. Pourquoi Olga fait ces accusations maintenant, je ne sais pas. J'espère vraiment que nous trouverons tous les deux un moyen de nous traiter à nouveau de manière raisonnable et respectueuse.»

La réponse de la Russe n’a pas tardé. «Je ne sais pas si tu as écrit cela ou si quelqu’un gère ton Instagram, mais à ce jour, tu n’as pas eu le courage de t’expliquer directement avec moi. Parce que je ne mens pas et nous le savons tous les deux. Je n'ai pas peur de dire la vérité, n'est-ce pas? Je veux montrer à tous les hommes qui se laissent aller à des actions graves envers les femmes, que nous ne sommes pas un accessoire, nous ne sommes pas des +1, nous ne sommes pas des poupées, vous ne pouvez pas faire ce que vous voulez. Et si tu pensais que je serai silencieuse après tout ce que j’ai traversé dans cette relation, tu avais tort. Tu as échoué à me donner des réponses personnellement. Donc j’en fais de même.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
4 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Fredio

30.10.2020 à 11:14

Une fois de plus c'est l'homme le méchant et la femme la pauvre victime. Il faut arrêter cette plaisanterie. Elle a été avec lui pour son fric, s'est fait larguer et cherche à mettre le grappin sur son argent. Pourquoi n'ose-t-on pas dire la vérité ? Qui est vraiment le (la) criminel(le) ? la prostituée qui offre son corps contre de l'argent (son ex copine) ou le client qui paie pour passer du bon temps ? Dans un ébat un peu fougueux, si l'homme se fait griffer le dos au sang par une femme, est-ce qu'il va dire qu'il a été violenté et blessé ? l'archi médiatisation des vies privées et la bien-pensanse me font vraiment vomir.

Etasseur

30.10.2020 à 10:13

Comme je l'écrivais hier mais mon commentaire a été comme d'habitude censuré Sacha fera sans doute un bon père. Il y a des accidents plus graves et moins heureux dans la vie et c'est apparemment ce que souhaite aussi son ex Brenda malgré ses déclarations contradictoires. Pour le reste la notion de tentative d'étranglement (et non d'étouffement) avec un oreiller m'échappe un peu