Publié

EquitationSaut - La Baule/Grand Prix: Delaveau renoue avec son riche passé (COMPTE RENDU)

Par Astolfo CAGNACCI LA BAULE (France / Loire-Atlantique), 19 mai 2013 (AFP) - Le Français Patrice Delaveau, 48 ans, a renoué avec son riche passé en remportant dimanche le Grand Prix du CSIO de La Baule, en selle sur l'étalon Orient Express HDC, 24 heures après sa victoire dans le Derby sur la jument Ornella Mail.

Le cavalier normand a ainsi égalé la performance de sa compatriote Janou Lefèbvre, qui avait réalisé le doublé baulois en 1971 sur la même monture, Rocket. Double sans faute comme le Français, et seulement devancé au chrono de la seconde manche, le Néerlandais Frank Schuttert, 19 ans, commence fort dans le métier. En gagnant à nouveau le GP baulois 23 ans après -il a dû patienter 20 ans pour le Derby-, Delaveau donne lui un second souffle à une déjà longue carrière, commencée tôt et avec succès. Il est ainsi le plus jeune Français médaillé dans un grand championnat de CSO, bronze par équipe aux Championnats du monde 1986. "Je n'ai jamais eu un tel piquet", a estimé le vainqueur. Il n'y a pas qu'Orient Express qui, blessé, l'avait laissé à pied aux JO de Londres. Le Haras des Coudrettes, dont Delaveau est le cavalier maison, a acquis l'an dernier Lacrimoso HDC, qui a fait une razzia en indoor à Hong Kong, début mars. Souffrant d'un abcès à un pied, Lacrimoso est reparti de La Baule sans avoir sauté. "Orient a volé" "Aujourd'hui Orient a volé. On avait été très inquiets après le concours de Hardelot (Pas-de-Calais). Quinze jours plus tard, j'avais retrouvé mon cheval à Madrid", a souligné Delaveau. Qui a remercié le facteur chance. "Quand je fais une touchette à l'entrée du triple, je me suis dit que...". Le couple s'est joué du terrain gras, qui exigeait une vigilance des cavaliers à chaque foulée. "Dès qu'on entre en piste avec Winchester, le public a tendance à rire", a remarqué Frank Schuttert, allusion à son hongre surpuissant et au galop atypique, qui le propulse dans les airs à chaque effort. Et le grand blond, originaire de la région de Hengelo (est), n'a pas fini d'étonner. "J'ai aussi un cheval de huit ans, champion national des 6 et 7 ans, qui m'appartient", a-t-il poursuivi. Arc de Triomphe le bien nommé. Le Britannique Nick Skelton (Big Star), champion olympique par équipe, a complété le podium, avec le troisième double sans faute de l'épreuve. Mais le vainqueur de La Baule 2012 -sur le gris Carlo 273, désormais vendu- n'a pas ri de l'intrusion du trublion, d'autant qu'il souffre du dos. asc/bvo

(AFP)

Votre opinion