Publié

Rejet«Sauver Lavaux III» est «l'initiative de trop»

Les partisans du contre-projet à l'initiative «Sauver Lavaux III» ont lancé lundi leur campagne pour la votation du 18 mai.

Lavaux (archives)

Lavaux (archives)

Keystone

Les partisans du contre-projet à l'initiative «Sauver Lavaux III» ont dénoncé avec virulence le texte de Franz Weber qui interdirait toute évolution d'une région et la mènerait au désastre.

Avec «Sauver Lavaux III», «toute innovation deviendrait légalement interdite», a affirmé à Aran Jean Christophe Schwaab, conseiller national socialiste. Selon le co-président du comité en faveur du contre-projet, Lavaux ressemblera à «une sorte de musée de Ballenberg» si la population accepte l'initiative de Franz Weber.

«C'est l'initiative de trop», a lancé Florence Gross, vice-présidente du PLR vaudois. La co-présidente du comité n'a pas hésité à prédire que le texte de l'écologiste montreusien mènerait «Lavaux à la ruine», car il bloquerait toute adaptation aux évolutions nouvelles.

«Je ne connais pas cinq vignerons en faveur de «Sauver Lavaux III», a renchéri le député PLR, Maurice Neyroud, lui-même vigneron et président de la Commission intercantonale de Lavaux (CIL). Selon lui, la spéculation immobilière, fustigée par les partisans de Franz Weber, est «inventée». Il s'en est pris à leur «désinformation», «un véritable scandale».

(ats)

Votre opinion