Football: Savoir rebondir est aussi une qualité
Publié

FootballSavoir rebondir est aussi une qualité

Mardi, le Veveysan Alexandre Jankewitz, à peine 19 ans, a été expulsé après une huitantaine de secondes pour sa première titularisation en Premier League.

par
Robin Carrel
Alexandre Jankewitz a quitté la pelouse trop tôt.

Alexandre Jankewitz a quitté la pelouse trop tôt.

AFP

Jusqu'ici, tout se passait comme dans un rêve ou presque. Alexandre Jankewitz, acheté par Southampton au Servette FC en août 2018, alors que le milieu de terrain n'avait que 16 ans et demi, avait grimpé les échellons un par un, dans le Sud de l'Angleterre. Deux ans avec les U18, passage par la réserve, entrées en jeu en FA Cup et en championnat... Et puis, mardi, dans la foulée de la blessure du Français Ibrahima Diallo, le grand moment.

Ralph Hasenhüttl, l'entraîneur autrichien des «Saints», a choisi le Suisse pour débuter dans le «Théâtre des Rêves». Le coach qui avait fini en larmes il y a un mois après que les siens avaient battu Liverpool s'est en mordu les doigts après quelque 80 secondes, le temps pour le jeune Vaudois de rendre une ligne de statistiques incongrue: 0 tir contré, 0 dégagement, 0 interception, un tacle, un duel perdu et un carton rouge! Avec cette intervention bien trop appuyée, non maîtrisée et en retard sur l'Ecossais Scott McTominay, tout est parti en vrille, pour le joueur formé au SFC, d'abord, puis pour sa formation, ensuite.

Des lignes de l'histoire de la Premier League ont été dépoussiérés. Cela faisait par exemple six ans qu'un joueur n'avait pas été expulsé si tôt dans une rencontre. Le dernier 9-0? C'était déjà Southampton et Hasenhüttl, en octobre 2019, face à Leicester City. ManUtd, de son côté, n'avait jamais gagné sur ce score depuis 1992 et les débuts officiels de la PL. Mais là n'est pas le débat...

L'important, pour le joueur suisse, c'est de ne pas ressasser et de rebondir directement. Encore plus fort. Si son coach autrichien l'a choisi pour être titulaire sur l'une des pelouses les plus mythiques de la planète football, c'est qu'il y a d'objectives bonnes raisons sportives. Ce fait de jeu, sûrement né d'un trop-plein de motivation, d'envie et de bonne volonté, doit lui servir pour la suite, mais en aucun cas le freiner.

Les grands spécialistes du football ont expliqué depuis toujours que mieux vaut perdre une fois 9-0 que neuf fois 1-0. On peut ajouter que mieux vaut être expulsé une fois à la 2e minute que de ne pas jouer du tout, par exemple. Alexandre Jankewitz a montré du caractère en partant très tôt des rives du Léman. Il s'est frayé un chemin jusqu'à être titularisé dans le championnat le plus riche du monde.

À lui maintenant de démontrer encore plus de force de caractère et de vite oublier ce qui ne sera plus qu'une péripétie dans quelques mois. Et puis il y a bientôt l'Euro des M21, aussi, qui lui permettra de penser à autre chose. Le milieu de terrain arrivera frais et revanchard. Une bonne occasion de montrer son meilleur côté. Car, dans le football, savoir rebondir rapidement et passer à autre chose très vite sont des qualités aussi importantes qu’un bon pied droit ou savoir faire des passements de jambes.

Votre opinion