Publié

FootballScandale du Mondial-2006 - Boris Becker apporte son soutien à Beckenbauer

L'ancienne star du tennis allemand Boris Becker et entraîneur du n°1 mondial Novak Djokovic a volé vendredi à la rescousse de son compatriote Franz Beckenbauer, mis en cause dans le scandale présumé autour du Mondial-2006 de football.

"C'est justement dans les moments difficiles que l'on reconnaît ses amis ! Franz Beckenbauer est l'un des Allemands les plus importants... j'adore le Kaiser ", écrit le triple vainqueur de Wimbledon sur Twitter.

Les soutiens publics se sont faits rares autour du pape du football allemand, âgé de 70 ans, depuis qu'il est directement visé par les soupçons de corruption entourant l'attribution du Mondial-2006 à l'Allemagne.

Beckenbauer, qui présidait le Comité d'organisation de la compétition, est resté silencieux depuis la révélation mi-octobre, par l'hebdomadaire Der Spiegel, d'un versement de 6,7 millions d'euros de la Fédération allemande de football (DFB) à la Fifa.

L'ex-libéro légendaire de la Mannschaft a admis "une erreur" en acceptant ce versement, supposé selon la DFB faciliter l'obtention d'une subvention pour l'organisation du Mondial-2006.

Mais la pression est montée d'un cran mardi, lorsque la DFB a fait état de l'existence d'un "accord signé par Franz Beckenbauer pour l'Allemagne et Jack Warner pour la Concacaf" juste avant que la Coupe du monde 2006 ne soit attribuée en 2000 à l'Allemagne.

Refusant de s'exprimer en public, Beckenbauer a fait savoir le lendemain qu'il réservait ses explications aux enquêteurs internes de la DFB.

La chancelière allemande Angela Merkel, recevant vendredi son homologue australien, a dit espérer "que la DFB éclaircisse de façon transparente ce qui s'est passé".

cfe/alf/dmk

(AFP)

Votre opinion