Paparazzi: Scarlett Johansson dénonce des «traqueurs criminels»

Actualisé

PaparazziScarlett Johansson dénonce des «traqueurs criminels»

Prise en chasse par des paparazzi dans Hollywood, l'actrice s'est réfugiée dans un poste de police. Elle s'indigne.

par
Cover Media
L'actrice n'a toutefois pas porté plainte suite à sa mésaventure.

L'actrice n'a toutefois pas porté plainte suite à sa mésaventure.

AFP

Scarlett Johansson a eu peur d'avoir la même fin tragique que la princesse Diana lundi dernier. L'actrice a été prise en chasse par des paparazzi alors qu'elle sortait de l'enregistrement de l'émission «Jimmy Kimmel Live» sur Hollywood Boulevard.

Terrifiée qu'un accident survienne, elle s'est dirigée vers le poste de police le plus proche afin de demander de l'aide et mettre fin à la course-poursuite. «Il y avait cinq voitures aux vitres teintées, remplies d'hommes qui grillaient les feux rouges et mettaient les autres véhicules et les piétons en danger, tout ça pour me suivre et savoir où je séjournais dans le but de nous traquer ma jeune fille et moi… Et tout cela est parfaitement légal», a raconté le lendemain la star d'Avengers à «USA Today».

Se sentant «en danger», elle a demandé de l'aide aux policiers. «Les femmes dans tous les Etats-Unis sont traquées, harcelées, terrifiées et la loi universelle pour répondre aux traqueurs doit être une priorité. Tant que les paparazzi ne seront pas considérés légalement comme les traqueurs criminels qu'ils sont, ce ne sera qu'une question de temps avant qu'une autre personne ne soit grièvement blessée ou tuée, comme la princesse Diana», a-t-elle déploré.

Scarlett Johansson n'a cependant pas porté plainte auprès des autorités suite à cette course-poursuite.

Ton opinion