Cinéma: Scarlett Johansson en mode robot

Actualisé

CinémaScarlett Johansson en mode robot

Pour le tournage de «Ghost in the Shell», la star a dû adopter un comportement de machine pour donner vie aux séquences de combat du film.

par
Cover Media
capture écran

Scarlett Johansson a appris à se battre comme «une machine» pour son rôle dans Ghost in the Shell. Le film de science-fiction qui sortira prochainement est basé sur le manga du même nom, écrit par Masamune Shirow. L'actrice y interprète un cyborg membre d'une section d'élite anticriminelle, le Major Kusanagi.

Pour entrer dans la peau de son personnage, l'actrice a dû trouver le bon état d'esprit. «Elle est tactique, donc elle a un côté militaire, et elle est incroyablement efficace, déclare-t-elle à Total Film, pensant à une séquence en particulier. Mais elle n'est pas indestructible. Elle n'a pas de super-pouvoirs. C'est une machine. Donc elle combat d'une façon différente.»

L'actrice de 32 ans confie qu'au début, elle se demandait comment la version animée du manga fonctionnerait en prises de vues réelles. Mais Scarlett Johansson rassure les spectateurs : le film contient des visuels empreints de poésie et des scènes d'action, pour lesquelles elle s'est entraînée d'une manière bien particulière. «On se bat à mort… dit-elle en parlant de l'une de ces scènes. J'avais une putain d'arme énorme, et je courais avec. J'ai appris à aimer ça, mais j'avais l'impression qu'on m'arrachait les bras. Je pense que j'ai dû me faire péter quelques vaisseaux sanguins.»

Quant au réalisateur Rupert Sanders, il assure que si le public s'attend à une débauche d'effets spéciaux, il va être surpris. En fait, il dit même que le film en contient environ 20%, le reste étant de l'image authentique. «On a beaucoup bossé avec Weta Workshop (une société d'effets spéciaux et de trucages). On a construit des têtes de geishas explosives en animatronique, les toits des immeubles. On a construit tellement de trucs, je suis sûr que les gens vont penser que c'est des effets spéciaux. On voulait donner cette impression d'authenticité, de réalité, plutôt que de tout faire sur fond vert», explique-t-il. Ghost in the Shell, avec aussi Michael Pitt et Juliette Binoche sortira le 29 mars 2017.

Ton opinion