Hockey sur glace: Scène effroyable à Boston

Publié

Hockey sur glaceScène effroyable à Boston

Un joueur d'Ottawa heurte violemment la glace avec la tête, un bijou de Hischier, l'audace de Fiala, plein de séquences chouettes et un abruti: l'essentiel de l'actualité du hockey nord-américain.

par
Emmanuel Favre

1. Sabourin donne des nouvelles rassurantes

Une scène effrayante s'est produite durant la première période du match entre les Bruins de Boston et les Sénateurs d'Ottawa (5-2). Après une collision avec David Backes, Scott Sabourin a violemment heurté la glace du TD Garden avec la tête.

L'attaquant franco-ontarien des Sens est demeuré longtemps étendu sur la patinoire, sans bouger, plongeant ses coéquipiers, ses adversaires et la foule dans la peur.

Manipulé avec précaution par le personnel médical, Sabourin a été évacué sur une civière. Et, en pointant un pouce en direction du plafond, il a rassuré les spectateurs d'un stade devenu aussi silencieux qu'un monastère.

Un peu plus tard, le service de communication du club de la capitale canadienne a informé que son joueur avait été transporté en ambulance dans un hôpital. «Il était conscient et en mesure de parler avec les médecins en quittant l'arena.»

Dimanche, Scott Sabourin a donné des nouvelles rassurantes depuis son lit d'hôpital. Via son compte Instagram, il a publié une photo sur laquelle on le voit sourire sous un oeil gauche tuméfié. Il a ajouté ce commentaire: «Merci à tous pour vos voeux. J'espère être rapidement de retour sur la glace.»

Ouf.

----------

2. Le bijou de Nico Hischier

Nico Hischier a débloqué son compteur saisonnier de manière somptueuse. En Caroline, où les Devils du New Jersey ont empoché deux points contre El Nino et ses coéquipiers (3-5), le joueur de centre valaisan a sorti ses mains de magicien pour enrhumer le défenseur Jaccob Slavin avant de déjouer le gardien James Reimer.

Commentaire du No 13 des Diables sur son goal après la rencontre: «Il n'était pas trop mal!»

Modeste, en plus.

----------

3. L'audace de Kevin Fiala

Un autre Suisse a allumé une première fois la lampe dans cette campagne 2019-2020: Kevin Fiala, du Wild du Minnesota. L'ailier a contribué à la mise en banque d'un point chez les Blues de Saint-Louis (4-3 ap).

Le Saint-Gallois avait dû entendre la rengaine des milliers de fois depuis qu'il avait reçu sa première paire de patins: tire au but, de partout, tire au but! Alors, il l'a fait. D'une position où la probabilité de chance de faire mouche ne devait pas excéder le 0,1%. Mais voilà, il a visé juste. Et comme le champ de vision du gardien Jake Allen avait obstrué, la lampe est devenue rouge.

----------

4. Concert de clap-clap

La nuit a été particulièrement généreuse en gestes qui démontrent que les joueurs sont aussi des artistes. N'est-ce pas Jack Campbell, gardien des Kings de Los Angeles (victorieux 4-3 ap contre des Blackhawks de Chicago à la dérive)?

N'est-ce pas Mark Stone, attaquant des Golden Knights de Vegas (battus 3-4 ap par les Jets de Winnipeg)?

N'est-ce pas Elias Pettersson, attaquant des Canucks de Vancouver (victorieux 2-5 à San Jose contre des Sharks méconnaissables)?

----------

5. L'abruti de la nuit

Le prix aurait pu être décerné à Brad Marchand, qui a refait du Brad Marchand contre Ottawa. Le rat a écopé de six minutes de punition d'un coup, dont quatre pour avoir dardé un adversaire.

Mais la peste est tombée sur plus stupide que lui, son ancien mentor en âneries chez les BB: Milan Lucic. Aujourd'hui à Calgary, où il court peu de risques d'être épinglé par la patrouille du jeu pour vitesse excessive, il ne sait plus que faire pour tenter de donner un sens à ses titularisations.

Alors, il fait ça.

Ton opinion