Vêtements: Schild disparaît: Migros biffe 80 postes
Publié

VêtementsSchild disparaît: Migros biffe 80 postes

Environ 80 postes sur 400 vont disparaître d'ici un an et demi à la centrale de Spreitenbach (AG) et le réseau de succursales sera adapté en conséquence dans les cinq années à venir.

Globus sera une marque unique à partir de 2018.

Globus sera une marque unique à partir de 2018.

Keystone

Migros réorganise ses magasins de mode. Ses filiales Globus, Globus Hommes et Schild vont se regrouper au printemps 2018 dans la marque faîtière Globus. En conséquence, environ 80 postes sur 400 vont disparaître dans les 18 mois à venir à la centrale de Spreitenbach (AG).

«Ces suppressions de postes sont malheureusement inévitables», a expliqué vendredi devant les médias à Zurich Beat Zahnd, président du conseil d'administration de Globus et directeur du département commerce auprès de la Fédération des coopératives Migros (FCM).

Elles se feront autant que possible par le biais de fluctuations naturelles, de retraites anticipées et par des emplois offerts au sein du groupe Migros. Des embauches sont par ailleurs prévues dans les activités en ligne.

Si des collaborateurs devaient quand même se faire licencier, un plan social est prévu. Celui-ci prévoit notamment des prolongations de délais de résiliation, des indemnités de départ, ainsi qu'un soutien pour la recherche d'un nouvel emploi. Des négociations à ce sujet sont déjà en cours avec les partenaires sociaux.

Dans un communiqué, Unia et la Société des employés de commerce appellent Globus, qui emploie au total 3425 personnes, à conserver les emplois à l'interne. Fin 2015, 60 emplois avaient en effet déjà été biffés à la centrale de Spreitenbach, rappellent les syndicats. Ceux-ci veulent aussi encourager la formation continue du personnel.

Contraction du marché

La réorientation s'explique par la forte concurrence et la baisse des recettes sur le marché du textile suisse, qui est passé de 11 à 8,5 milliards de francs ces dernières années, a relevé M. Zahnd. Cette pression s'est fait ressentir sur les trois marques.

Malgré cela, Globus et Globus Hommes sont parvenus à gagner des parts de marché grâce à leur portefeuille de marques premium, segment qui se situe entre le moyen de gamme et le luxe. En revanche, Schild a particulièrement subi, son chiffre d'affaires se repliant de 6,7% l'an dernier, à 143 millions de francs.

L'enseigne a souffert de son positionnement dans le segment de prix moyen, du tourisme d'achat lié au franc fort, ainsi que de la concurrence de chaînes internationales. De nouveaux prestataires en ligne ont par ailleurs fondamentalement fait évoluer le comportement des clients et le marché.

Renforcer la compétitivité

Le regroupement permettra de renforcer la compétitivité de Globus et d'offrir davantage de clarté aux clients. Ceux-ci bénéficieront d'un élargissement de l'offre sous une seule marque forte et trouveront l'ensemble des produits dans une boutique en ligne unique.

Parallèlement, Globus va remanier le format de ses magasins et des assortiments, tout en poursuivant sa mutation numérique. «Nous voulons offrir à nos clients une expérience d'achat inédite, que ce soit en ligne ou dans les magasins Globus, qui seront plus nombreux à l'avenir», a souligné le directeur général Thomas Herbert.

«Certaines marques de Schild, plutôt dans le haut de gamme, seront reprises par Globus», a précisé M. Herbert. Ce dernier espère atteindre dans les cinq ans à venir une part de plus de 10% de ventes en ligne dans le textile et de plus de 20% dans les dix ans.

Revue détaillée

Les besoins de la clientèle et le potentiel commercial des 84 emplacements exploités au total par les trois enseignes seront par ailleurs évalués. Le réseau de magasins sera ainsi adapté en conséquence dans les cinq années à venir.

Sur la base d'analyses détaillées des sites, Migros décidera de la fermeture de certains magasins et de l'ouverture de nouveaux points de vente. Grâce au développement des ventes en ligne et de ce long délai d'évaluation, le nombre de postes supprimés devrait être faible.

L'extension de l'offre de restauration est par ailleurs étudiée dans certaines succursales. En outre, le format de magasin le plus adapté sera sélectionné au terme de ces analyses.

Concrètement, ces différents formats peuvent être des points de vente proposant une offre complète de grands magasins, des commerces spécialisés dotés d'assortiments partiels de grands magasins, des boutiques numériques avec assortiment complet, ou encore des commerces mettant l'accent sur un type d'habillement: homme, femme ou homme et femme.

(ats)

Votre opinion