07.07.2015 à 05:50

CalifornieSchneider-Ammann dans la Silicon Valley pour s'en inspirer

Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann, en mission aux Etats-Unis, a discuté innovation et formation lundi dans la Silicon Valley. Il ira ce mardi au siège de Google.

Johann Schneider-Ammann.

Johann Schneider-Ammann.

Keystone

En visite en Californie, le ministre de l’Économie a rencontré plusieurs leaders du high-tech ainsi que le gouverneur de Californie Jerry Brown.

Ces discussions avec des représentants de firmes à la pointe de la technologie, dans la région de San Francisco, visaient pour la délégation helvétique à mieux comprendre la maîtrise de ces entreprises américaines dans le domaine de l'innovation, a déclaré mardi à Noé Blancpain, porte-parole de Johann Schneider-Ammann.

«Nos impressions ici aux Etats-Unis vont nous aider à développer de manière continue l'innovation en Suisse», a souligné durant la journée le ministre de l'Economie, louant l'esprit innovateur de son pays, d'après une version écrite de son discours, transmise par le porte-parole. «Vous êtes une inspiration pour le Parc suisse d'innovation, qui doit être ouvert l'an prochain», a-t-il ajouté.

Cultures différentes

Après la visite d'une société spécialisée en nanotechnologies, Johann Schneider-Ammann et la délégation suisse, composée d'environ 25 représentants de l'économie et experts scientifiques, se sont vus présenter un programme destiné aux fondateurs de start-ups. Une formation de deux semaines qui introduit les diplômés à la culture de la Silicon Valley.

Les visiteurs ont pu constater que cet esprit entrepreneurial se distinguait de celui présent en Suisse, selon M. Blancpain. Par exemple, la coopération entre entreprises et universités dans le domaine de la formation est plus poussée dans la Silicon Valley. Les professeurs sont ainsi souvent eux-mêmes impliqués dans la vie des start-ups et participent au capital risque des sociétés.

Johann Schneider-Ammann s'est aussi entretenu à Oakland avec le gouverneur de Californie Jerry Brown au sujet d'échanges, notamment d'activités, entre entreprises helvétiques et de la Silicon Valley. A ce jour, plus de 130 firmes suisses possèdent une filiale dans la région. Les discussions ont également porté sur le Traité de libre-échange transatlantique.

Montée à Washington

Mardi, la délégation suisse visitera le siège de Google et participera à un atelier à l'Université de Stanford. La deuxième étape du périple l'emmènera mercredi à Washington, où elle s'entretiendra avec des représentants du gouvernement fédéral ainsi que des membres du Congrès.

Washington représente le second partenaire commercial de la Suisse et le premier pays de destination des investissements directs suisses, rappelle le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR).

Aussi, signe d'une coopération dans l'innovation déjà intense, de toutes les firmes étrangères présentes sur le marché américain, les suisses sont celles qui dépensent le plus en recherche et développement.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!