06.02.2015 à 16:24

Ouverture de la MubaSchneider-Ammann plaide pour moins de bureaucratie

Pour faire face au franc fort, il faut réduire les coûts des entreprises en diminuant la bureaucratie, a plaidé le ministre de l'économie Johann Schneider-Ammann en inaugurant la 99e Muba vendredi à Bâle.

Le conseiller fédéral Schneider-Ammann a coupé le ruban symbolique de la foire en présence des autorités des deux Bâles.

Le conseiller fédéral Schneider-Ammann a coupé le ruban symbolique de la foire en présence des autorités des deux Bâles.

Keystone

La 99e Muba s'est ouverte ce vendredi 6 février à Bâle. Plus de 600 exposants attendent quelque 160'000 visiteurs jusqu'au 15 février.

Après avoir coupé le ruban symbolique de la foire en présence des autorités des deux Bâles, le conseiller fédéral Schneider-Ammann a visité les stands en compagnie du ministre marocain du commerce extérieur Mohammed Abbou. Le pays maghrébin est cette année l'hôte d'honneur de la Muba. Il y présente son artisanat et ses coutumes.

Débat sur le taux de TVA unique

Lors de son discours inaugural, Johann Schneider-Ammann a souligné la nécessité de mener des réformes pour soutenir l'industrie et le tourisme, menacés par la surévaluation du franc. Il a évoqué la réforme de la fiscalité des entreprises et appelé à rouvrir le débat sur un taux de TVA unique.

Surtout, le ministre libéral-radical a insisté sur l'importance de réduire le poids de l'administration en allégeant les procédures douanières, en faisant jouer la concurrence dans les prix d'importation et en enregistrant le temps de travail de manière plus pragmatique. Il faut en outre harmoniser les réglementations dans la construction, selon lui.

Les négociations en cours pour des accords de libre-échange avec des pays asiatiques sont aussi une voie à suivre. Le conseiller fédéral a en revanche rejeté de nouveau tout programme de conjoncture. Concernant la politique européenne de la Suisse, il a ajouté: «nous devons tout faire pour préserver les accords bilatéraux.»

Exposants victimes du franc fort

Johann Schneider-Ammann a aussi vanté les mérites de la Muba et de sa «contribution très importante» au marché des foires suisses, qui pèse 6 à 7 milliards de francs. Le conseiller fédéral a salué son apport en matière de réputation pour la région bâloise et la Suisse. Il s'est en outre montré optimiste au sujet des foires - plus humaines - face à la concurrence du marché en ligne - anonyme.

Le ministre s'est ensuite entretenu avec des exposants de la région bâloise, touchés par les effets négatifs du franc fort. Au total, 616 exposants sont présents pour cette 99e édition, six de moins que l'an dernier. Les thèmes placés au cœur de la foire sont l'habitat, la cuisine, l'alimentation, la construction, le jardinage, la mode, l'art, le design et le sport.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!